HomeSport InterSierra Léone – Bénin : Jodel Dossou fait de nouvelles révélations

Sierra Léone – Bénin : Jodel Dossou fait de nouvelles révélations

Sierra Léone - Bénin : Jodel Dossou fait de nouvelles révélations
Sierra Léone - Bénin : Jodel Dossou fait de nouvelles révélations

Le match Sierra Leone – Bénin comptant pour la 6è et dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2022 au Cameroun n’a finalement pas eu lieu. Les responsables Sierra Léonais ont déclaré cinq joueurs béninois positifs au Covid-19. Le président de la Fédération béninoise de football Mathurin de Chacus et le ministre des sports Oswald Homéky frileux, n’ont pas cru aux résultats de ces tests. De plus, les noms des 5 écureuils étaient écrits au stylo sur une feuille volante.

Dans la foulée, les responsables béninois ont contacté la Caf et la FIFA qui ont dans un premier temps repoussé le match à 19 heures avant de le reporter finalement en juin prochain. Parmi les joueurs déclarés positifs à la Covid-19 par les autorités Sierra Léonaises, il y avait Jodel Dossou, l’attaquant de Clermont Foot en deuxième division française. De retour en France, il a accordé une interview au site d’informations La Montagne. Le joueur raconte sa mésaventure à Freetown. Il explique les tentatives des Sierra Léonais de le séparer, lui, et ses 4 autres coéquipiers du groupe.

Lire aussi  Bloc Républicain: après Jean-Michel Abimbola, un autre membre démissionne

« Des militaires avaient été envoyés, (et) entouraient notre bus. Déjà au stade, les 5, ils voulaient nous séparer de tout le groupe. Pour nous mettre où ? On ne sait pas, ils avaient envoyé des militaires. Ils voulaient faire un peu le forcing…Du coup, notre ministre des Sports a essayé de gérer la situation jusqu’à ce qu’on arrive à l’hôtel » a déclaré Jodel Dossou. Il ajoute qu’une fois à l’hôtel une autre échauffourée s’est déclenchée au milieu de la nuit.

« Les gens n’en parlent pas mais c’est ce qui s’est réellement passé : au milieu de nuit, ils sont revenus, encore avec des militaires, pour essayer de nous enlever du groupe. Mais le ministre ne s’est pas laissé faire. Du coup , on a trouvé une solution, de nous isoler tout seuls dans nos chambres à l’hôtel. C’est ce qui a finalement été décidé parce qu’on n’a pas cédé » révèle l’attaquant de Clermont Foot. Il dit avoir été tellement affecté qu’il s’est dit une fois dans l’avion : “Jamais je ne reviens dans ce pays“. «Franchement, retourner encore en Sierra Léone ? Ah je ne crois pas non ! ».

Quand le journaliste lui rappelle que le match est prévu pour être joué en juin prochain et qu’il se pourrait qu’il retourne de nouveau à Freetown, il invite la CAF à prendre ses responsabilités. « Je pense que les autorités de la FIFA et la CAF doivent prendre ce dossier au sérieux, mener les enquêtes, surtout. Parce que moi je sais qu’ils ont menti. Ce n’est pas une bonne pratique dans le football. La CAF et la FIFA doivent prendre leurs responsabilités vis-à-vis de ce genre de fléaux qui minent le football africain et vraiment ils doivent commencer à sévir face à ce genre de comportements » a laissé entendre le joueur.

Lire aussi  Bénin : Candide Azannaï dévoile la stratégie pour vaincre le régime en place

Rappelons que les 5 joueurs testés positifs à la Covid en Sierra Léone ont repassé le test une fois rentrés à Cotonou, et les résultats étaient négatifs. Même à leur retour en France, les tests Covid passés étaient toujours négatifs.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here