HomeSport InterMessi – Maradona : l’énorme comparaison de Julien Cazarre

Messi – Maradona : l’énorme comparaison de Julien Cazarre

Messi - Maradona : l'énorme comparaison de Julien Cazarre
Messi - Maradona : l'énorme comparaison de Julien Cazarre

Malgré qu’il n’ait pas joué à la même époque que son illustre ainé Diego Maradona, Lionel Messi n’échappe pas au jeu de comparaison avec le « gamin en or». Sur RMC Sport, le chroniqueur français Julien Cazarre a expliqué ce qui différencie les deux talents argentins.

Entre Lionel Messi et Diego Maradona, les ressemblances techniques sont frappantes. Les deux joueurs sont argentins, Lionel Messi a hérité du numéro 10 de Diego Maradona, du brassard de capitaine, dispose aussi d’un excellent pied gauche et joue de la même façon que « El Pibe de Oro ». Mais ce constat établit n’empêche d’admettre que les deux hommes sont à la limite diamétralement opposés. Alors que Lionel Messi est introverti, renfermé sur lui-même, Diego Maradona, décédé ce mercredi, était totalement extraverti, engagé, explosif. Malgré cette complexité, les comparaisons foisonnent au sujet des deux virtuoses du football.

Lire aussi  Barça-Dynamo Kiev : l'action de Messi qui secoue la toile (vidéo)

Sur RMC Sport, Julien Cazarre s’est joint à cette comparaison. Tout en admettant que Lionel Messi a le talent qu’avait Maradona, il pense que la grande différence entre les deux, c’est la passion, la ferveur. « Messi, en fait, c’est l’avatar PlayStation de Maradona. C’est Maradona sans le côté humain, sans la passion. Je veux dire que mielleusement pour Messi, il ne dégage aucune passion. Il est clinique. Quand tu vois Maradona pleurer toutes les larmes de son corps, il pleure même du sang quand il perd en 90 face à l’Allemagne, alors que tu vois Messi marcher sur le terrain lors de France – Argentine, tu vois toute la différence entre les deux », dit-il.

Lire aussi  On ne reconnait plus Messi

« En plus, Maradona, il représente un truc. Il donnait l’impression qu’il gagnait tout seul. Il prend des gars et leur dit ‘sans moi, on dit que vous n’allez rien gagner mais moi je vais vous faire gagner’. A Naples, il a fait gagner son équipe, c’était impressionnant. Et avec l’Argentine, c’était presque la même chose », ajoute Julien Cazarre sur RMC.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here