HomeSport InterÉliminatoires CAN 2022 : la CAF réagit à l’appel du Gabon de...

Éliminatoires CAN 2022 : la CAF réagit à l’appel du Gabon de sanctionner la Gambie

Match Côte d'Ivoire - Ethiopie: l'arbitre fait un malaise, la rencontre définitivement arrêtée
Match Côte d'Ivoire - Ethiopie: l'arbitre fait un malaise, la rencontre définitivement arrêtée

La Fegafoot a soumis à l’instance faîtière du football africain une plainte pour dénoncer la réception de sa délégation à l’aéroport de Banjul avant le déroulement du match Gambie vs Gabon comptant pour les qualifications de la CAN 2022, prévue au Cameroun.

« L’appel de la Fédération gabonaise [Fegafoot] est recevable dans la forme. Sur le fond, le jury rejette les prétentions de la Fédération gabonaise de football ». Ceci est le verdict rendu par la Confédération africaine de football (CAF), le 17 février au Caire, dans l’affaire opposant la Fegafoot à la Fédération gambienne de football.

Le 15 novembre 2020, les joueurs du Gabon ont été bloqués à l’aéroport par les autorités gambiennes pour une affaire de tests Covid. Ceux-ci ont dû dormir sur place, à même le sol. Le lendemain, les Panthères du Gabon ont perdu 1 contre 2.

Lire aussi  Football : la finale de la Ligue des champions CAF reportée

En date du 8 décembre 2020, le jury disciplinaire de la CAF a notifié sa décision imposant une sanction financière à la Gambie pour « non-respect des principes de loyauté et d’intégrité, d’esprit sportif et d’éthique ». Seulement, la Fegafoot ainsi que la Fédération gambienne ont interjeté appel contre cette décision.

En date du 8 février 2021, le jury d’appel de la CAF statuant sur ces recours a entendu les arguments des deux parties. « Ainsi, la Fegafoot considère dans ses prétentions que la sanction infligée par le jury disciplinaire à la Fédération gambienne est insuffisante et prétend à des sanctions sportives » à l’encontre des Gambiens.

Lire aussi  Gabon : un préfet chassé avec les dons qu’il venait offrir

Au final, le jury d’appel a estimé que « la considération de la défaite de l’équipe du Gabon sur tapis comme résultante de cet événement n’a pu être apprécié (…) en raison du défaut d’établissement de causalité ».

La CAF indique au Gabon que, conformément à l’article 48 alinéa 3 des statuts de la Confédération, sa décision est susceptible de recours auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS). Cette option, selon des sources à la Fegafoot, pourrait être utilisée par les autorités sportives gabonaises.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here