HomeSport InterDiego Maradona : l’hommage de Daily star qui passe mal

Diego Maradona : l’hommage de Daily star qui passe mal

Diego Maradona : l'hommage de Daily star qui passe mal
Diego Maradona : l'hommage de Daily star qui passe mal

Alors que les hommages se multiplient depuis l’annonce du décès de Diego Maradona, c’est celui du Daily Star qui a retenu l’attention. Le tabloïd anglais n’a toujours pas digéré la fameuse main de Dieu du quart de finale de la Coupe du monde 1986.

Depuis mercredi et l’annonce de la mort de Diego Maradona, la presse mondiale ne cesse de rendre hommage à la légende du football. Dans le lot, le Daily star n’a toujours pas oublié la Coupe du monde 1986 où Gary Lineker et consorts se sont inclinés (2-1) contre l’Argentine. Une défaite concédée suite à un doublé de Diego Maradona. Pour ce match comptant pour le quart de finale de la compétition qui a eu lieu au Mexique, « el Pibe de Oro », avait réalisé un geste inoubliable ponctué par un but de la main. Une main qu’il avait ensuite qualifié de main de Dieu.

Lire aussi  Maradona : Ronaldo explique pourquoi la légende portait une montre à chaque poignet

Trente-quatre ans après cet épisode et même après la mort de Diego Maradona, les Anglais sont encore meurtris par cette « main de Dieu ». Néanmoins cela n’a pas empêché la majeure partie de la presse d’outre-Manche de consacrer sa Une à celui que beaucoup considèrent comme le meilleur joueur de l’histoire malgré les trois Coupes du monde de Pelé.

« Dans les mains de Dieu », titrent ainsi le SunMetro ou le Daily Express, en première page de son cahier sports. « Le monde a perdu une légende», écrit de son côté en une le Daily Telegraph, tandis que The Independent et le Daily Mail évoquent un « génie imparfait».

Toutefois, la Une du Daily Star se démarque de celle des autres. Car si le tabloïd anglais consacre sa première page à la disparition de l’icône argentine, il n’a visiblement toujours pas digéré la défaite de la sélection anglaise au Mondial de 1986. « Où était la VAR quand on en avait le plus besoin ?», ose en effet le quotidien. C’est sans doute ce qu’on appelle l’humour anglais…

Lire aussi  Stefano Ceci: "Maradona s’est laissé mourir"

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here