Home Société Vaccin Pfizer : voici les effets secondaires qui s’observent chez l’italienne qui...

Vaccin Pfizer : voici les effets secondaires qui s’observent chez l’italienne qui a reçu 4 doses d’un coup

Vaccin Pfizer : voici les effets secondaires qui s'observent chez l'italienne qui a reçu 4 doses d'un coup
Vaccin Pfizer : voici les effets secondaires qui s'observent chez l'italienne qui a reçu 4 doses d'un coup

Jeudi, les autorités sanitaires du pays ont confirmé qu’une étudiante italienne qui était allée se faire vacciner contre le covid avait reçu trois doses supplémentaires de vaccin Pfizer. Quatre doses qui semblent maintenant causer des malaises à l’étudiante avec certains effets secondaires assez gênants.

L’injection accidentelle a eu lieu dimanche dans un hôpital de la ville de Massa, dans le nord-ouest de la Toscane.

« Des litres d’eau qui n’arrivent pas à étancher la soif »

À l’hôpital, l’erreur a été immédiatement remarquée et le patient a été gardé en observation. Le fabricant contacté, avait révélé qu’un cas ce figure pareil avait été simulé lors des essais cliniques et qu’aucuns dommages notables pour la santé de l’inoculé n’avaient été documentés. L’étudiante avait donc été autorisée à quitter l’hôpital. Seulement selon la presse italienne, la jeune étudiante de 23 ans aurait commencé à souffrir d’une « déshydratation sévère ».

Lire aussi  Italie - Marée haute : la ville de Venise sous l'eau

Ce qui, selon le témoignage de sa famille, lui provoquait le besoin de boire beaucoup d’eau. Il lui arrivait de boire « jusqu’à quatre litres d’eau » et pourtant de continuer à avoir soif avec les lèvres sèches. La jeune femme se serait aussi plainte de maux de tête et de douleurs dans le bras qui avait reçu l’injection. Une situation qui avait vu un éminent virologue du pays se pencher sur le cas de l’étudiante, le Dr Fabrizio Pregliasco, le directeur médical de l’Irccs Galeazzi de Milan et professeur à l’Université d’État de la capitale lombarde.

Lire aussi  Coronavirus : «La situation à Milan est une bombe», avertit un virologue italien

Selon le virologue, étant donné que la documentation dans le cas d’espèce, notamment celle fournie par Pfizer, ne faisait pas état de « situations particulièrement préoccupantes » ; il n’y avait donc pas lieu pour le moment de s’inquiéter. Certes les effets secondaires pouvaient être plus ou moins « intenses » mais les choses devraient, à en croire le virologue, rapidement rentrer dans l’ordre. En attendant, le Dr a décidé de manière toute personnelle de se tenir au courant de l’évolution de l’état de l’étudiante. Cette dernière envisagerait cependant, avec sa famille de réclamer des dommages et intérêts à l’Hôpital où avait été commise l’erreur.

Source: LNT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here