Home Société Subvention du prix de l’électricité : le gouvernement décaisse 16 milliards pour...

Subvention du prix de l’électricité : le gouvernement décaisse 16 milliards pour soulager les consommateurs

Subvention du prix de l’électricité : le gouvernement décaisse 16 milliards pour soulager les consommateurs
Subvention du prix de l’électricité : le gouvernement décaisse 16 milliards pour soulager les consommateurs

La Société béninoise de l’énergie électrique (Sbee) a mis en œuvre désormais, un nouveau plan tarifaire pour soulager les peines des populations qui utilisent ses services. Ce nouveau plan est instauré en tenant compte de la subvention de 16 milliards, octroyée par le gouvernement.

En effet, les différentes études menées pour l’amélioration de la gouvernance du sous-secteur de l’électricité, de ses performances par la mise en place des politiques ainsi que des outils et méthodes appropriées depuis plusieurs mois déjà, ont débouché à la nécessité d’une réforme tarifaire pour garantir l’équilibre financier de la Société béninoise d’Energie électrique (Sbee) dans le but de lui permettre de fournir à ses clients de l’énergie en qualité et de façon continue. De cette manière, la Société s’est engagée à mettre en œuvre un plan tarifaire qui s’exprime par le maintien du statu quo en 2018, une augmentation de 5% à opérer dans la période 2019-2020 d’une part, et une autre de 10% en 2020-2021. Dans son souci de soulager les peines des populations, le Conseil des Ministres du mercredi 4 décembre dernier a, en validant ce nouveau plan tarifaire, décidé de mettre en place une subvention à leur profit en payant pour elles la différence de prix née dudit plan. Alors que les rumeurs avaient fait état, très récemment, d’une augmentation du prix du kwh de l’électricité, le gouvernement a, en accord avec l’application des engagements internationaux qu’il a pris en 2015, choisi d’œuvrer dans le sens contraire.

A l’évidence, le Programme du Bénin pour le Millennium Challenge Account, conclu en 2015, prévoit l’accompagnement du Bénin, pour opérer des réformes dans le sous-secteur de l’électricité, notamment celles visant l’amélioration de sa gouvernance et de ses performances par la mise en place des politiques ainsi que des outils et méthodes appropriées. À cet effet, toutes les études menées ont conclu à une revue à la hausse du prix de l’électricité pour garantir l’équilibre financier de la Sbee. Le réajustement tarifaire était devenu donc une nécessité du fait de la situation financière de la Société en charge de la gestion de l’énergie dans le pays. C’est donc dans l’objectif de sortir la société de cette situation, à travers une gestion beaucoup plus rigoureuse, qui fait disparaître totalement les pertes techniques et financières, que le Gouvernement a décidé de la gestion déléguée à l’instar du Port.

Dans le même temps, la Sbee devra œuvrer à la réduction de ses pertes techniques et commerciales afin de parvenir, à terme, à la disponibilité. Cette exigence est suivie d’autres mesures. De cette manière, la société doit mettre en œuvre une diminution du coût des branchements pour tous les niveaux de tension à l’avantage des populations. Elle doit aussi, tout en assurant l’amélioration de la qualité de ses services, maintenir intact le tarif de la première tranche domestique soit les 20 premiers kilowatts, réviser à la baisse les devis d’extension établis au profit des consommateurs, réduire de moitié le coût de cession de matériel aux clients, soit 15% de majoration contre 30% actuellement, ramener le prix facturé de ses prestations pour la réalisation des travaux au profit des clients à 20% du montant des matériels cédés contre 35% actuellement pratiqués, procéder à une baisse substantielle de ses tarifs forfaitaires de branchement, et accorder une facilité de paiement aux consommateurs ayant souscrit à un branchement dont l’intensité ne dépasse pas 5 ampères.

Ainsi, ceux-ci pourront verser 25% du montant en paiement initial et d’étaler le reste sur 12 mensualités maximum. L’objectif du Gouvernement, en prenant d’abord en charge l’augmentation induite, est de tenir compte des efforts que consentent déjà les populations. Sa conviction est que, à moyen terme, la société recouvrera une bonne santé financière et il n’est pas exclu, que l’énergie soit cédée à des prix encore plus accessibles aux populations. Il faudrait noter que l’État supportait déjà le prix au consommateur même dans la situation actuelle.

La mise en œuvre de ce plan tarifaire est donc un effort supplémentaire que consent le gouvernement Talon. Il s’agit aussi là, d’une décision hautement sociale prise par le Chef de l’État qui prouve qu’il est sensible à tout intervient dans le quotidien des populations en observant les recommandations des consultations engagées par l’Autorité de Régulation de l’Électricité auprès des populations, et qui ont abouti à la nécessité de sauvegarder les intérêts des consommateurs. Cette même mesure constitue un coup de pouce aux entreprises et aux activités commerciales et aura pour conséquence un renouveau des activités économiques.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here