HomeSociétéReal Madrid, marque la plus valorisée au monde

Real Madrid, marque la plus valorisée au monde

Real Madrid, marque la plus valorisée au monde
Real Madrid, marque la plus valorisée au monde

Le club de football qui a la valeur économique la plus forte reste le Real Madrid, juste devant le Barça, selon un rapport de l’agence ‘Brand Finance’.

Le Real Madrid avec une valeur de 1,27 milliard d’euros, se maintient en haut du classement des marques de football les plus valorisés économiquement en 2021. Classement dévoilé par l’agence spécialisée ‘Brand Finance’, qui situe le Real juste devant le Barça (1,26 milliard) et Manchester United (1,13 milliard).

Le document rendu public ce lundi confirme que ces trois clubs restent au haut d’un classement où l’on trouve également la présence de cinq autres clubs espagnols qui font partie du top 50 : Atlético de Madrid, FC Séville, FC Valence, Athletic Bilbao et Villarreal.

Le Betis Séville, qui faisait partie du top 50 l’année dernière, n’a pas réussi à se maintenir dans ce classement des clubs les plus puissants. Les baisses de revenus liées au coronavirus ainsi que des résultats sportifs mitigés en sont la cause.

La valeur de marque du FC Barcelone a également diminué de 10,4% cette année, même si elle est en nette progression depuis 2012, suivant les pas du Real Madrid.

Parmi les clubs espagnols, seul le FC Séville a vu sa valeur de marque augmenter (+12%). On peut imaginer que le titre de champion d’Europe (C3) obtenu en août dernier y est pour quelque chose. 

Lire aussi  "Tant qu'il y aura une chance d'être champions, nous y croirons"

Selon la directrice de ‘Brand Finance España’ Teresa de Lemus, « le coronavirus a gagné une bataille mais n’a pas gagné la guerre ».

« Les fans se sont adaptés aux circonstances et les marques des clubs ont su se réinventer en offrant de nouveaux contenus dans de nouveaux formats que les supporteurs ont exploré. Le football espagnol s’en sortira avant même que l’on s’en rende compte », a-t-elle analysé.

Le reste du classement est composé par Manchester City (4ème – 1,11 milliard), le Bayern Munich (1,06 milliard), Liverpool (0.97 milliard), le PSG (0.88 milliard), Chelsea (0.76 milliard), Tottenham (0.72 milliard) ainsi qu’Arsenal (0.67 milliard).

Le rapport indique également que l’échec du projet de Superligue a eu une incidence négative sur les valeurs de marque des 12 clubs initialement inscrits dans la compétition, qui ont tous vu leur valeur diminuée par rapport à l’année précédente.

D’ailleurs, selon le rapport, la pandémie de la COVID-19 a fait perdre de grosses sommes aux marques de ces clubs. Des sommes pouvant atteindre dans certains cas les 3 millions d’euros.

Pourtant, le Real Madrid qui est le club espagnol le plus puissant économiquement, reste la marque des clubs de football la plus valorisée dans le monde, et ce, pour la troisième année consécutive, malgré une perte de 10.1% de sa valeur de marque.

Lire aussi  Coronavirus: un joueur du Real Madrid placé en quarantaine

La valeur de marque du FC Barcelone a également diminué de 10,4% cette année, même si elle est en nette progression depuis 2012, suivant les pas du Real Madrid.

Parmi les clubs espagnols, seul le FC Séville a vu sa valeur de marque augmenter (+12%). On peut imaginer que le titre de champion d’Europe (C3) obtenu en août dernier y est pour quelque chose. 

Selon la directrice de ‘Brand Finance España’ Teresa de Lemus, « le coronavirus a gagné une bataille mais n’a pas gagné la guerre ».

« Les fans se sont adaptés aux circonstances et les marques des clubs ont su se réinventer en offrant de nouveaux contenus dans de nouveaux formats que les supporteurs ont exploré. Le football espagnol s’en sortira avant même que l’on s’en rende compte », a-t-elle analysé.

Le reste du classement est composé par Manchester City (4ème – 1,11 milliard), le Bayern Munich (1,06 milliard), Liverpool (0.97 milliard), le PSG (0.88 milliard), Chelsea (0.76 milliard), Tottenham (0.72 milliard) ainsi qu’Arsenal (0.67 milliard).

Le rapport indique également que l’échec du projet de Superligue a eu une incidence négative sur les valeurs de marque des 12 clubs initialement inscrits dans la compétition, qui ont tous vu leur valeur diminué par rapport à l’année précédente.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here