HomeSociétéNicéphore Soglo : « Je suis en désaccord avec le Président Talon...

Nicéphore Soglo : « Je suis en désaccord avec le Président Talon sur tous les plans sauf sur le dossier présumé harcèlement à l’ORTB»

La famille Soglo dénonce l'embarquement sans avis médical du chauffeur de son fils
La famille Soglo dénonce l'embarquement sans avis médical du chauffeur de son fils

L’ancien président de la République du Bénin, Nicéphore Dieudonné Soglo, soutient le président Patrice Talon dans son élan concernant le dossier de harcèlement sexuel au sein de l’Ortb. Selon ce dernier, il faut s’intéresser longuement à ce dossier et aider ces femmes.

La réaction du président Patrice Talon, après la dénonciation de la journaliste Angela Kpeidja sur les harcèlements dont sont victimes les femmes au sein de l’Ortb, a fait des vagues sur les réseaux sociaux. Bien que d’autres pensent que sa réaction aussi prompte est suspecte, pour l’ancien président de la République, Nicéphore Dieudonné Soglo, la réaction de Talon est la plus noble.

« Je suis en désaccord avec le Président Talon sur tous les plans sauf sur le dossier ‘présumé’ harcèlement à l’ORTB», déclare ce dernier, fervent opposant du régime actuel. Il poursuit en affirmant que le président « a pris une bonne initiative. Il s’agit d’un acte qui rend noble la République ».

Nicéphore Soglo fait savoir que ce qui se passe n’est pas de la faute de ces femmes, et indique que ce sujet doit être pris au sérieux. « Il ne faut pas abandonner les femmes quand elles sont victimes de violences. Ne pas le faire (les soutenir, Ndlr) est une forme de discrimination et de violation des droits fondamentaux. Ne pas le faire, c’est laisser un grand nombre de femmes partout dans le monde dans la peur et la douleur », affirme l’ancien président.

Lire aussi  Bénin - Présidentielle 2021: comment battre Talon selon Soglo

Rappelons qu’à la suite de sa rencontre avec Angéla Kpéidja, et des responsables de la chaîne, Patrice Talon avait félicité le courage de la journaliste pour avoir dénoncé les faits.

« J’ai la conviction que l’acte posé par Mme Angela KPEIDJA sera le déclencheur d’une aube nouvelle pour faire en sorte que les victimes d’abus à caractère sexuel soient mieux protégées dans notre pays », avait écrit le Président Patrice Talon. Il a aussi annoncé des «actions hardies» contre ce phénomène en milieu professionnel.

Lire aussi  Alassane Ouattara: « J’avais décidé de me laisser assassiner »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here