HomeSociétéLes folles anecdotes de la jeunesse de Cristiano Ronaldo

Les folles anecdotes de la jeunesse de Cristiano Ronaldo

Les folles anecdotes de la jeunesse de Cristiano Ronaldo
Les folles anecdotes de la jeunesse de Cristiano Ronaldo

Quintuple Ballon d’Or, Cristiano Ronaldo est avant tout un acharné du travail. Une éthique qui le suit depuis sa tendre enfance.

Cinq Ballon d’Or, cinq Ligue des Champions, un Euro et de nombreux titres nationaux. Le palmarès de Cristiano Ronaldo n’est plus à faire mais à 36 ans, le Portugais a encore faim de titres. S’il va devoir faire une croix sur la Serie A et la C1 cette saison, il visera de conserver sa couronne à l’Euro.

La tâche s’annonce difficile mais CR7 a prouvé que les obstacles ne sont pas un frein à sa réussite. Pendant que Lionel Messi est né avec un don certain, le natif de Madère a dû travailler pour parvenir tout en haut. 

Ayant des qualités au-dessus de la moyenne, Ronaldo a malgré tout dû redoubler d’efforts pour arriver à son objectif de toujours. Il s’en est donné les moyens et ce depuis sa tendre enfance. Auteur de l’ouvrage ‘101 fois Ronaldo’, Regis Dupont est revenu sur certaines anecdotes présentes dans son livre.

Lire aussi  Lukaku parle de la bataille avec Ronaldo pour le Soulier d'Or

« Très jeune, relativement jeune au début de l’adolescence, les gens du quartier le voient courir avec des trucs autour des chevilles et se disent: ‘Mais qui c’est ce taré?’ Il avait des poids aux pieds pour courir », a expliqué l’auteur sur RMC.

« Il devait avoir onze, douze ou treize ans. Il a toujours voulu être plus fort. Certainement au départ parce que c’était un enfant maigre et chétif donc il voulait prendre du muscle. Mais il a toujours voulu être le meilleur. »

Cette soif de réussite conjuguée à son éthique de travail lui ont permis d’intégrer le centre de formation du Sporting Portugal puis de rejoindre Manchester United. Avec les Red Devils, il a commencé à amasser les trophées et les records, avec un jeu beaucoup plus basé sur le dribble. 

Lire aussi  La Juve aurait déjà fixé le prix de Ronaldo !

C’est au moment où il est parti au Real Madrid qu’il a fait le choix de modifier son jeu et d’être beaucoup plus buteur dans l’âme.

« Au début c’est un dribbleur qui est même très très énervant pour ses coéquipiers car il ne file jamais le ballon et préfère faire le beau qu’être efficace, a encore avancé Régis Dupont. On se dit que cela va avoir une limite. A partir de 2008 quand il est Ballon d’or, il s’est demandé comment être encore meilleur. […] Derrière c’est parti, il a arrêté de dribbler et n’a plus pensé qu’à marquer quand il est arrivé au Real. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here