HomeSociétéLégislatives 2023 au Bénin: Alladatin envoie un message aux partis de l’opposition

Législatives 2023 au Bénin: Alladatin envoie un message aux partis de l’opposition

Législatives 2023 au Bénin: Alladatin envoie un message aux partis de l'opposition
Législatives 2023 au Bénin: Alladatin envoie un message aux partis de l'opposition

La présidentielle du 11 avril 2021appartient désormais au passé. Les regards sont maintenant tournés vers les législatives de 2023. Orden Alladatin y pense fortement et imagine déjà une rude bataille entre les partis politiques, notamment ceux qui soutiennent Patrice Talon.

Pour l’invité de l’émission « L’entretien » diffusée sur la chaîne de télévision E-télé ce dimanche 02 mai, les formations politiques de la mouvance, ont une ligne opérationnelle différente même si elles sont « derrière le chef de l’Etat dans la conduite de l’action gouvernementale ».

“Un parti qui n’est pas sûr d’avoir les 10%, qu’il ne s’entête pas

« C’est la collaboration avec le président de la République que nous avons en partage…Nous essayons de faire assez de concession aujourd’hui » clarifie le député de l’Union Progressiste qui invite les partis politiques n’ayant pas une assise nationale à se fédérer à d’autres pour aller à la compétition en 2023. « Un parti qui n’est pas sûr d’avoir les 10%, qu’il ne s’entête pas. Qu’il fédère son potentiel avec d’autres pour espérer être en règle avec cette disposition du Code électoral. Si vous estimez que seul vous pouvez affronter les prochaines élections, vous êtes libres. Mais ne criez pas après à l’exclusion quand vous n’auriez pas atteint le seuil requis » a prévenu l’invité de E-télé selon les propos rapportés par le journal Le Matinal.

Lire aussi  CEDH: la Cour condamne la Turquie pour détention provisoire de journalistes d'opposition

Le système de parrainage oblige

Inutile de rappeler que le  nouveau code électoral impose aux partis politiques d’avoir 10% des suffrages exprimés au le plan national lors des législatives avant de prétendre à un siège de député au parlement. Les législatives de 2023 seront décisives pour l’aile dure de l’opposition qui doit batailler dur pour avoir au moins 16 députés à l’Assemblée nationale.

Lire aussi  Bénin: Joël Aïvo envoie un message fort à la classe politique

Ce qui assurera sa participation à la présidentielle de 2026 parce que les nouveaux textes exigent le parrainage d’au moins 16 députés et ou maires pour être éligible à la présidentielle au Bénin. C’est le système des parrainages.

Source: LNT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here