HomeSociétéLa fille d’un pasteur épouse trois hommes, voici la raison

La fille d’un pasteur épouse trois hommes, voici la raison

La fille d'un pasteur épouse trois hommes, voici la raison
La fille d'un pasteur épouse trois hommes, voici la raison

Après un mariage raté, une fille de pasteur a décidé de se marier à trois hommes afin de pouvoir finalement choisir le bon. Elle s’appelle Ann Grâce Aguti et est au centre de tous les débats sur la toile en Ouganda, car elle est une fille de pasteur.

Si la polygamie a été finalement acceptée par tous en Afrique, la polyandrie, par contre, a du mal à trouver sa place. Ann Grâce Aguti est une Ougandaise de la trentaine. Elle s’est mise à pratiquer la polyandrie en épousant trois hommes. La jeune femme a pris cette décision à l’issue d’une relation amoureuse qui ne lui a pas été bénéfique. En effet, l’Ougandaise s’était mariée par le passé à un homme qui n’était pas l’idéal pour elle. En quête de l’homme parfait, elle s’est retrouvée au ménage avec trois hommes.

Lire aussi  Un pasteur «retire une balle» de la tête d’une femme mourante (vidéo)

Fille de pasteur, Grâce, en prenant cette décision, veut multiplier ses chances de tomber sur l’homme idéal. Étant donné qu’elle est née sous le toit d’un pasteur, sa vie maritale est fustigée sur la toile par bon nombre d’Ougandais. Elle sait bien qu’elle n’est pas admirée dans sa communauté, mais Grâce ne poursuit que son objectif : trouver l’homme parfait. Elle est à l’aise avec ses trois hommes. John Peter Oluka, Richard Alich et Michaël Enyaku, sont tous à l’aise sous le toit de la fille du pasteur. Celle-ci a attribué une chambre à chacun d’entre eux dans sa demeure.

Lire aussi  Un homme a brûlé 2 millions de dollars pour sauver sa fille du froid

Ils vivent en parfaite cohésion et partagent le repas ensemble. L’Ougandaise est donc cheffe de famille pourtant elle avoue n’avoir pas trouvé l’homme parfait. « Mon mari était inutile et je suis resté le soutien de famille. Quand je l’ai quitté, j’ai commencé à chercher quelqu’un de spécial, mais je ne l’ai pas encore trouvé parce que même maintenant, je dois nourrir les hommes que j’ai. Donc, ma recherche continue », a déclaré Grâce. À cette allure, un quatrième homme risque de s’ajouter au ménage.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here