Home Société Harcèlement sexuel : Angela Kpeidja met un mouvement en place

Harcèlement sexuel : Angela Kpeidja met un mouvement en place

Harcèlement sexuel : Angela Kpeidja met un mouvement en place
Harcèlement sexuel : Angela Kpeidja met un mouvement en place

Au cœur de polémique depuis qu’elle a fait des déclarations sur le harcèlement sexuel dont elle est victime dans son quotidien professionnel, Angela Kpeidja a procédé ce vendredi 03 juillet 2020, au lancement du mouvement « N’aie pas peur ». Selon la journaliste, il s’agit d’une initiative qui consiste à lutter contre le harcèlement sexuel.

D’après les explications de Angela Kpeidja au cours d’une interview dédiée pour la circonstance, le mouvement « N’aie pas peur » est une association qui se veut un centre d’écoute pour les femmes et filles victimes de harcèlement au sein de l’administration béninoise. Selon la journaliste, il s’agit d’un centre qui aidera au plan juridique et psychologique toutes femmes qui sont victimes des horreurs dans leur milieu professionnel.

Lire aussi  Bénin: nouvelle tentative de coup d'État déjouée

D’après les dires de l’initiatrice, au cours du phénomène, il y a la crainte qui revient raison pour laquelle le mouvement est dénommé « N’aie pas peur »« Lorsqu’une femme est harcelée dans un milieu professionnel, elle a peur de parler, elle a peur de dénoncer, elle a peur des pressions sociales », a-t-elle fait remarquer. Il faut dire qu’à travers ce mouvement, elle vise un changement d’attitude de fond des hommes. « Une femme ça se respecte. On ne refuse pas qu’on nous drague. Un vrai homme ne devrait pas harceler une femme. Une femme vous plait, vous la draguez, elle dit non, c’est NON », a t-elle rappelé

Lire aussi  Bénin: le programme spécial de recrutement de 2000 jeunes officiellement lancé

Notons que le but viser par Angéla Kpeidja est de décourager une fois de bon cette situation afin que l’environnement soit équitable dans le milieu professionnel pour homme et femme. « Etre femme ne devrait pas être un handicap pour votre épanouissement en milieu professionnel », a-t-elle ajouté.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here