HomeSociétéGrève à l’UAC : le recteur réagit aux revendications des étudiants

Grève à l’UAC : le recteur réagit aux revendications des étudiants

Bénin - UAC : des étudiants boursiers risquent de perdre leur statut
Bénin - UAC : des étudiants boursiers risquent de perdre leur statut

Le recteur de l’Université d’Abomey Calavi (UAC) n’est pas resté silencieux suite au mouvement de grève lancé par la Fneb et l’Unseb. Il a fait savoir que des approches de solutions sont proposées.

Dans la matinée du mardi 24 novembre 2020, les entrées principales de l’Université d’Abomey-Calavi ont été bloquées. Il s’agit du mouvement de grève de 48h lancé par la Fédération nationale des étudiants du Bénin (Fneb) et l’Union nationale des scolaires et étudiants du Bénin (Unseb). La motion de grève a été adressée à plusieurs autorités dont le recteur de l’UAC et le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Ce mouvement a empêché les cours à l’UAC. Mais l’autorité de la maison n’a pas tardé à réagir.

A en croire le recteur de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC), Maxime da Cruz, les points de discorde à l’origine du mouvement de grève des étudiants ont fait l’objet de discussion. Le jeudi 26 novembre dernier, sur Frissons Radio, il a laissé entendre que des approches de solutions sont proposées. Au sujet des faux frais dénoncés par les étudiants, le recteur précise que ce sont les frais de sortie pédagogiques qui posent encore problème.

Lire aussi  Mouvement anti-Ouattara : la réaction du RHDP

Pour lui, tous les acteurs de l’Université conviennent que les sorties pédagogiques ont un coût. « La question c’est de savoir qui a en charge ce coût-là ?(…). La discussion est allée dans le sens de comment faire pour que ces besoins soient satisfaits mais en même temps, il faut éviter de mettre à la charge des étudiants, un certain nombre de frais », a relevé Maxime da Cruz. S’agissant de la mesure des huit semestres qui sera appliquée dans les facultés et instituts dès la rentrée universitaire 2020-2021 et dont les étudiants en exigent l’annulation, le recteur appelle à aborder le problème « sous un autre angle ».

Selon le recteur, le « problème se règle à travers les délibérations » en ce qui concerne le cas des étudiants qui n’ont pas validé toutes les unités d’enseignement au terme des huit semestres tel que le recommandent les textes sur le LMD (Licence-Master-Doctorat). Les cours ont été paralysés à l’UAC sur deux journées suite à l’appel à la grève de deux organisations estudiantines. Il est à rappeler que le mouvement de grève de 48h est lancé dans toutes les entités de formation de l’UAC. Les deux organisations ont fait savoir que ce mouvement sera renouvelé constamment jusqu’à la satisfaction complète des revendications.

Lire aussi  Mali : la Coordination des Mouvements de l’Azawad prend acte de l’appel lancé par le CNSP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here