Home Société Gabon: le plaidoyer de la communauté béninoise au président Patrice Talon

Gabon: le plaidoyer de la communauté béninoise au président Patrice Talon

Gabon: le plaidoyer de la communauté béninoise au président Patrice Talon
Gabon: le plaidoyer de la communauté béninoise au président Patrice Talon

Dans le but de voir le consulat du Bénin à Libreville toujours ouvert, la communauté béninoise au Gabon a adressé au président Patrice Talon, un plaidoyer. Selon ces derniers, le consulat représente tout un symbole de vie et d’espoir.

À travers une vidéo, diffusée sur les réseaux sociaux, les ressortissants béninois, résidant au Gabon ont fait savoir qu’ils apprennent de source fiable que le consulat Général du Bénin à Libreville sera bientôt fermé en raison d’un réaménagement de la carte diplomatique du Bénin.

« Convaincus de la méthode rigoureuse et objective qui caractérise les prises de décisions par votre gouvernement, nous n’avons pas de doute sur la pertinence d’une décision de suppression dudit consulat. Mais, Monsieur le président de la République, nous sollicitons humblement votre cœur et votre amour pour chacun de vos compatriotes, pour que le consulat du Bénin à Libreville soit maintenu », ont-ils demandé. D’après leur déclaration, ils sont une communauté de plus 100.000 personnes pour qui ce consulat représente tout un symbole de vie et d’espoir.

Lire aussi  Bénin : voici ce qu'on reproche au Pasteur Edgard Guidibi

« Au Gabon, nous sommes dans plusieurs secteurs d’activité où nous tirons des revenus pour soutenir nos familles et participer au développement de notre pays », ont-ils ajouté. Selon eux, ils rencontrent parfois plusieurs difficultés dans leur quotidien et le consulat reste le seul recours.

« Nous vous supplions, Monsieur le président de la République, de ne pas nous abandonner en maintenant le consulat du Bénin à Libreville », ont-ils martelé. Selon leur message, ils sont prêts à collaborer avec le gouvernement béninois par de grandes propositions pour l’émergence du Bénin au Gabon et dans le monde.

Lire aussi  Coronavirus au Brésil: le gouvernement évoque une hausse des cas jusqu'en juillet