HomeSociétéFraudes pendant la présidentielle: le gouvernement annonce des sanctions

Fraudes pendant la présidentielle: le gouvernement annonce des sanctions

Fraudes pendant la présidentielle: le gouvernement annonce des sanctions
Fraudes pendant la présidentielle: le gouvernement annonce des sanctions

Le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Monsieur Séverin Quenum, le Ministre de la Communication et Porte-Parole du Gouvernement, Monsieur Alain Orounla, et le Directeur de la Communication de la Présidence de la République, Wilfried Léandre Houngbédji, ont réagi aux images de fraudes et bourrages d’urnes qui circulent sur les réseaux sociaux depuis la fin du scrutin présidentiel du 11 avril 2021.

Depuis ce lundi 12 avril 2021, des images, dénonçant des fraudes au scrutin présidentiel et montrant des individus non encore identifiés, estampiller des bulletins de vote et apposer des empreintes en lieu et place des électeurs, circulent sur les réseaux.

Lire aussi  Mali : absent du gouvernement de transition, le M5-RFP réagit

Une situation déplorée par le ministre de la justice, Sévérin Quenum, qui qualifie ces gestes des agents électoraux de faits suffisamment graves qui violent les dispositions du code électoral.

Mais Sévérin Quenum n’exclut pas la thèse d’une simulation car, dit-il, « Nous avons le sentiment que c’est fait à dessein ». A l’en croire, quelqu’un qui entreprend de frauder, de manipuler le vote ou les résultats du vote et qui se laisse filmer ostensiblement, ne le fait pas pour les résultats du vote mais pour la communication et l’image.

« Quoi qu’il en soit, que nous soyons en présence de fraude ou de simulation de fraude, ce qui s’est passé est suffisamment grave pour ne pas être sanctionné. »

Lire aussi  Bénin - Présidentielle 2021: Madougou convoquée à la Criet ?

Toutefois, Sévérin Quenum a annoncé avoir instruit le procureur pour faire ouvrir immédiatement des enquêtes à l’effet de savoir les circonstances dans lesquelles ces faits se sont produits, ces image sont été enregistrées pour être diffusées par la suite.

Pour lui, s’il est établi qu’il y a eu des fraudes, ou que les personnes que nous avons vues dans les images ont simulé ces bourrages d’urnes pour discréditer le processus électoral en cours, toutes ces personnes feront l’objet de poursuite, elles seront déférées devant le parquet et seront jugées conformément aux dispositions de la loi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here