Home Société Dortmund : ça grimpe fort pour Haaland

Dortmund : ça grimpe fort pour Haaland

Dortmund : ça grimpe fort pour Haaland
Dortmund : ça grimpe fort pour Haaland

Un peu moins d’un an après son arrivée à Dortmund, Erling Haaland enchaîne les bonnes performances et accumule les buts. Selon le journal Mundo Deportivo, le buteur norvégien coûterait déjà une somme folle.

Impossible d’en douter tant Erling Haaland brille depuis son transfert à Dortmund. Le BVB a réalisé une superbe opération en arrachant le phénomène norvégien pour environ 20 millions d’euros en janvier 2020.

Avec 27 buts en 29 apparitions toutes compétitions confondues, l’ancien de Salzbourg et Molde apporte énormément à l’équipe de Lucien Favre sur le plan sportif. A en croire la presse espagnole il pourrait également rapporter un superbe chèque au club allemand.

Lire aussi  Mercato : l'option du Real Madrid en cas d'échec pour Mbappé

Sa cote flambe chez les grands d’Europe


Régulièrement cité dans l’orbite du Real Madrid, où un potentiel duo avec Kylian Mbappé fait déjà rêver les socios et la direction, l’attaquant de 20 ans suscite de nombreuses convoitises en Europe.

Outre les Merengue, plusieurs cadors de Premier League comme Liverpool ou Manchester United ont songé à lui et le suivraient encore de près.

Si bien que malgré la crise économique liée au coronavirus, le prix pour recruter Erling Haaland atteint déjà des sommets. Le Mundo Deportivo l’assure, le Borussia Dortmund exigerait 80M€ pour ouvrir les négociations. En résistant à Manchester United pour Jadon Sancho, le club de la Ruhr a déjà montré qu’il ne laisserait pas filer ses pépites à moindre prix.

Lire aussi  Haaland répond au tacle du PSG

Tout club susceptible de transférer Erling Haaland devrait ensuite verser près de 20 millions d’euros à son agent Mino Raiola ainsi qu’une autre prime à son père Alf-Inge Håland, lui aussi impliqué dans la gestion de ses intérêts. Au total, le recrutement du buteur scandinave coûterait ainsi près de 100 millions d’euros. Pas sûr que cela suffise à décourager ses plus fidèles prétendants. Le BVB s’en frotte déjà les mains.