Home Société Dix secrets de Lionel Messi

Dix secrets de Lionel Messi

Dix secrets de Lionel Messi
Dix secrets de Lionel Messi

Lionel Messi a son histoire propre à lui, et parfois, les choix de ce dernier ne sont pas du hasard. Que cela soit dans le football ou dans la vie active, voici 10 secrets qui se cachent derrière les décisions de Messi.

1. Il a longtemps englouti des pâtisseries et des escalopes milanaises

Quand Messi était enfant, un entraîneur avait trouvé la bonne méthode pour qu’il se surpasse en permanence : il lui promettait un « alfajor », cette pâtisserie argentine pleine de sucre, à chaque but marqué. Alors, le petit Leo en inscrivait 5 ou 6 puis venait engloutir son dû.

2. Il n’a pas réussi à finir l’autobiographie de Maradona

Messi assume  de dire qu’il ne lit jamais et qu’il n’est même pas réussi à venir à bout de l’autobiographie de Maradona.

3. Il est socialement inadapté

Durant sa jeunesse, Messi était tellement timide que les gens le pensaient parfois muet ou autiste. Pour communiquer, le footballeur utilise ses proches. A l’école, c’est une copine qui levait la main lorsqu’il avait une question. Aujourd’hui, il utilise les SMS pour faire passer des messages importants. 

4. C’est un footballeur anonyme qui a inspiré le destin de Messi

 C’est un footballeur tombé aux oubliettes qui a convaincu le père de Messi que le destin de son fils était en Europe. En 2000, le gamin de 12 ans est une petite star en Argentine alors le Milan AC décide de s’attacher ses services.

Lire aussi  Barça: grosse annonce de Bartomeu sur la retraite de Messi

5. Il est recruté par Barcelone après avoir jonglé avec une orange

 Pour démarcher les grands clubs, Fabian Soldini, l’agent débauché par le père de Messi, se dit qu’il faut frapper fort. Dans « Le mystère Messi », Alexandre Juillard et Sebastian Fest interrogent Soldini, qui dit : »Je suis allé voir Lionel et je lui ai donné un kilo d’oranges et quelques balles de tennis. Je lui ai dit : “Tu t’entraînes à jongler avec ça et dans une semaine, je te filme.” Une semaine plus tard, Leo maîtrisait parfaitement son sujet. Il a fait 113 jongles avec une orange, 120 avec une balle de tennis. J’ai envoyé le tout à Barcelone qui m’a vite dit de le faire venir. »

6. La Fédération argentine l’a d’abord appelé Leonel Mecci

La Fédération argentine voit passer une vidéo – encore une – de ses exploits et se rend compte qu’elle doit vite l’enrôler pour ne pas le perdre à jamais. Dans la précipitation, elle lui envoie une convocation alors qu’elle le connaît à peine. Barcelone la reçoit, adressée à « Leonel Mecci ».

7. Il dédicace ses buts à sa grand-mère adorée

C’est grâce à sa grand-mère que Messi a persévéré dans le foot. C’est elle qui le conduisait à ses entraînements à Rosario, elle qui convainquait les entraîneurs de faire jouer le tout petit bonhomme avec les plus grands.Malade d’Alzheimer, elle est morte quand Leo avait 10 ans. Il en parle encore beaucoup et lui dédicace ses buts en pointant ses index vers le ciel.

Lire aussi  Messi : «Finir la saison à huis clos ne sera pas facile»

8. Il ne parle pas le catalan 

Messi comprend le catalan mais ne le parle presque jamais, lui l’étendard d’un club qui revendique son nationalisme. Les présidents successifs n’ont jamais osé contraindre la star.

9. Ses meilleurs amis sont toujours brésiliens

Au Barça, il est proche de ceux avec qui il joue depuis ses 13 ans, surtout Fabregas et Piqué, qu’il appelle « Papa » parce qu’il le protège depuis son plus jeune âge.Mais c’est avec les Brésiliens qu’il s’est toujours le mieux entendu. Deco et Ronaldinho venaient le chercher tous les matins pour le conduire à l’entraînement. Il a choisi de porter le numéro 30 car c’est l’addition de leurs deux maillots (le 10 et le 20). Ces deux-là, avec Thiago Motta, aujourd’hui Parisien, lui ont fait découvrir la vie nocturne, au point de fâcher son père.

10. « Inmessionante » : le mot qui est entré dans le dictionnaire

Comme nous, le mot « zlataner » vous rend fous. Eh bien, sachez que Messi, lui aussi, a eu le droit de devenir un nom commun. Le dictionnaire Santillana a intégré l’adjectif « inmessionante » dont la définition est la suivante :

Adjectif qualificatif qui fait référence à Lionel Messi, à sa manière parfaite de jouer au football, à sa capacité illimitée à se dépasser. Se dit du meilleur footballeur de tous les temps. » In le Nouvel Observateur