HomeSociétéCoronavirus : polémique sur la prise en charge du supposé cas de...

Coronavirus : polémique sur la prise en charge du supposé cas de contamination découvert à Abomey

Coronavirus : polémique sur la prise en charge du supposé cas de contamination découvert à Abomey
Coronavirus : polémique sur la prise en charge du supposé cas de contamination découvert à Abomey

La prise en charge du supposé cas de contamination au coronavirus découvert à Abomey, fait polémique. Ce dernier serait pris en charge dans un centre de santé de son village.

La semaine écroulée, le préfet du département du Zou, Firmin Kouton, avait affirmé qu’un premier cas de contamination avait été détecté dans le zou. D’après les informations fournies par « ABP », ce dernier serait un guérisseur, qui était revenu du Ghana. Celui-ci ne présentait aucun signe apparent du Coronavirus, mais a été isolé.

“Le malade reçoit actuellement les soins dans un centre de son village Zouzonmè (Abomey)”, rapporte « ABP ». Selon les dires du préfet, « ces personnes contacts ont été identifiées et mises en quarantaine à l’école nationale des instituteurs de Bohicon pour être suivies et testées à leur tour afin de couper la chaîne de propagation ».

Lire aussi  La guerre continue entre Trump et Twitter

Cependant, ce cas n’a jamais été confirmé par les autorités compétentes. Le plus inquiétant dans toute cette histoire, c’est la prise en charge traditionnelle orchestré dans ce village. Cette prise en charge cache une chaîne de contaminations qui pourrait exploser à tout moment. Pourtant dans sa dernière sortie médiatique, le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin avait indiqué que plusieurs sites ont été mis au point pour accueillir les personnes infectées.

Lire aussi  Coronavirus: des scientifiques nigérians annoncent un vaccin pour les Africains

Les sites aménagés à cet effet, sont : le site de l’ex-École nationale de Police à Cotonou, le site de l’hôpital de zone d’Abomey-Calavi qui est en cours de finition, le site de l’hôpital de zone d’Allada, le site de l’hôpital d’instruction des armées de Parakou et le site du CHD de Natitingou. Il a aussi précisé que chaque zone sanitaire, détient des lieux de dépistage du coronavirus et qu’aucun cas ne devrait être pris en charge dans les hôpitaux ou centre de santé.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here