HomeSociétéBertin Koovi: sa mission est de « désamorcer la tension »

Bertin Koovi: sa mission est de « désamorcer la tension »

Bertin Koovi: sa mission est de
Bertin Koovi: sa mission est de "désamorcer la tension"

De retour à Cotonou après des années d’exil, l’ex-commandant en chef de l’opposition, pour libérer le Bénin de Patrice Talon, ne vient pas au Bénin que pour faire campagne au président sortant et l’aider à asseoir l’économie fondamentale; mais également pour désamorcer la crise politique qui perdure.

En effet, la prochaine mission que s’est assigné le président de l’Alliance Iroko est de travailler au dégel de la crise socio-politique qu’il a contribué à installer dans le pays.

Pour celui qui se prend désormais pour le chef de l’opposition véritable, un titre qu’il dispute d’ailleurs à Paul Hounkpè, dans un pays, chaque fois que la mouvance et l’opposition se battent, en réalité, c’est que tous ont perdu la raison.

Lire aussi  Présidentielle au Bénin: ces deux propositions urgentes de Joël Aïvo pour une sortie d’impasse

« A chaque fois que dans un pays, il y a violence politique, quelles que soient les bonnes raisons que chaque partie a, par ailleurs, eh bien, chaque partie a tort et ma démarche en rentrant au Bénin, c’est de désamorcer la tension politique à laquelle j’ai participé« , a-t-il confié dans un entretien

S’appuyant sur des références bibliques, notamment l’épître aux Romains, chapitre 10, verset 17: « La foi vient de ce que l’on entend », Bertin Koovi reconnait sa responsabilité dans la situation d’instabilité politique actuelle à travers les déclarations audios qu’il envoyait dans les forums WhatsApp.

Lire aussi  Bénin: un présumé voleur tué et brûlé

« A chaque fois que j’envoyais des messages, c’est une énergie, un esprit, une façon de voir la vie que je gravais dans le subconscient de chacun! Et comme j’ai pris conscience que la tension était à ce point-là, si on ne fait rien, le frère peut se retrouver en train d’égorger son frère... », a-t-il insisté.

C’est de cette prise de conscience, précise-t-il, qu’il a décidé de rentrer au pays pour faire la paix avec le président Patrice Talon.

Pour Bertin Koovi, il n’y a aucune raison pour le peuple béninois d’aller à la violence parce que personne n’en sort gagnant.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here