Home Société Bénin : voici à quoi étaient destinés les 4 milliards disparus à...

Bénin : voici à quoi étaient destinés les 4 milliards disparus à la DGI

Bénin : voici à quoi étaient destinés les 4 milliards disparus à la DGI

Des révélations se font dans l’affaire disparition de quatre milliards des caisses de la Direction Générale des Impôts (DGI). Des sources proches de l’enquête ouverte ont fait savoir que ces fonds étaient destinés aux syndicats de la DGI que sont le SYNTRIB et le SYNAIB.

Suite à l’extradition de l’ancien régisseur Carlos Adohouannon du Sénégal vers le Bénin, la justice béninoise a pris le dossier en main. Selon un journal bien introduit dans le milieu de la mouvance présidentielle et l’un des premiers organes à évoquer l’affaire, des sources proches de l’enquête ont fait savoir que les 4 milliards disparus des caisses de la Direction Générale des Impôts (DGI) seraient des fonds destinés aux syndicats de cette direction que sont le SYNTRIB et le SYNAIB. Et ces fonds s’élèvent à 1 milliard 500 millions de francs CFA.

Le journal ajoute que c’est un prélèvement effectué pour les syndicats sur salaire des agents syndiqués. Et, ce prélèvement est une obligation. Si ces fonds sont gardés dans le coffre du régisseur, c’est parce que les deux syndicats qui ne s’entendent pas sur le mode de dispatching. Il y avait également dans le coffre du régisseur des Frais de Solidarité et d’Equipements (FSE) qui sont évalués à 3 milliards de francs CFA. A cela s’ajoutent d’autres fonds. Il y avait 5 milliards de francs CFA, les redevances et les frais de pénalités estimés à 16 milliards de francs CFA.

Lire aussi  Bénin : appelée à intégrer le corps des sapeurs pompiers, Sakinatou Harouna réagit

Les pénalités sont placées sous forme de primes à payer aux agents des Impôts. Ces pénalités sont prélevées sur les recouvrements auprès des citoyens ou contribuables indélicats et une partie des fonds est destinée au trésor. L’autre partie revient aux agents de la DGI qui ont conduit l’opération sous forme de prime et partagée périodiquement selon un quota. Pourtant, il existe un compte spécial aux services de l’épargne du trésor public destiné à recevoir ces fonds (les 16 milliards).

Lire aussi  Bénin: les avocats lèvent la suspension de participation aux audiences

Le même journal a fait savoir qu’après la disparition des 4 milliards F CFA et l’évasion du régisseur Carlos Adohouannon, un huissier a été commis pour vérifier le contenu du caveau. Et « des documents, des preuves de décaissements de fonds (dépôts et sorties) et une somme d’environ 20 millions de francs Cfa ont été découverts dans le caveau ». De plus, il y a des traces de multiples décaissements de fonds du caveau du régisseur au profit d’un responsable et cadre supérieur de la direction. Le régisseur Carlos Adohouannon aurait remis à ce responsable et cadre de la DGI, successivement 500 millions FCFA, 1 milliard FCFA (à deux reprises) et 800 millions FCFA sans aucune décharge et sans aucune explication. Ces fonds n’auraient jamais été reversés dans le caveau.