HomeSociétéBénin : une grève générale se pointe à l’horizon

Bénin : une grève générale se pointe à l’horizon

Bénin : une grève générale se pointe à l'horizon
Bénin : une grève générale se pointe à l'horizon

Les travailleurs affiliés à la confédération syndicale des travailleurs du Bénin sont très mécontents de l’indifférence du gouvernement face à leur plateforme revendicative. Ils pensent trouver les voies et moyens nécessaires pour obliger le gouvernement à prendre des mesures d’urgence pour atténuer leur faim, rétablir les travailleurs victimes des radiations arbitraires de la fonction publique et libérer les responsables syndicaux en détention arbitraire.

La décision de durcir le ton vient, suite à une série de correspondances adressées au gouvernement de la rupture pour l’informer de la grande faim qui tenaille les travailleurs, du fait de la non-satisfaction de leurs revendications essentielles.

En réponse à ces correspondances, le gouvernement a observé un silence majestueux que les travailleurs qualifie de mépris. C’est donc par rapport à ce mépris affiché, surtout la non-satisfaction des revendications des travailleurs que l’Union Syndicale Départementale (USD)/ CSTB du Littoral, appelle tous les travailleurs de Cotonou, tous secteurs et sans distinction d’appartenance syndicale, à une Assemblée Générale le mercredi 14 avril 2021 pour décider d’une grève générale.

Lire aussi  Bénin - Manifestations dans les villes: le gouvernement réagit

« Qu’il vous souvienne que la dernière session de la commission de concertations et de négociations collectives gouvernement/centrales et confédérations syndicales, ouverte en septembre passé, a été interrompue avant terme le 29/09/2020 par le gouvernement sans qu’aucune satisfaction des revendications des travailleurs ne soit donnée. », a rappelé le SG USD/CSTB.

« Camarades travailleurs, de divers comités de campagnes de la CSTB, camarades Secrétaires Généraux et militants des syndicats de la CSTB, camarades Secrétaires Généraux et militants d’autres syndicats, camarades travailleurs, mobilisons-nous et initions toutes actions qui puissent contraindre le pouvoir à satisfaire nos revendications.« , a indiqué le SG dans son appel.

Les exigences des travailleurs

Pour le syndicaliste, les revendications minimales à satisfaire pour atténuer la faim, contre les mesures arbitraires qui frappent la majorité des travailleurs, s’imposent aujourd’hui. Et comme revendications, il évoque:

  • La revalorisation du point indiciaire et du SMIG à hauteur de 50% au moins et la hiérarchisation des salaires dans le privé,
  • La réintégration dans les effectifs des agents de la fonction publique de tous les agents victimes des décisions arbitraires de radiation depuis 2016,
  • La levée de la décision portant suspension du décret portant élection des recteurs et des doyens dans les universités du Bénin,
  • Le renouvellement automatique du contrat administratif à durée indéterminée de tous les agents contractuels de l’Etat, notamment les enseignants des promotions de 2014 et de 2016,
  • La suppression des décisions portant augmentation du prix de l’électricité au KWh, de l’eau et de la TVA sur les produits de premières nécessités,
  • La prise d’un acte par le gouvernement intégrant dans les effectifs des agents contractuels de l’Etat tous les enseignants admis aux différents tests organisés par le gouvernement et déployés dans les établissements d’enseignement primaire, secondaire sous le statut d’aspirants.
Lire aussi  Bénin - Présidentielle 2021 : Patrice Talon se prononce enfin sur sa candidature

Les travailleurs s’insurgent également contre les salaires politiques qui gonflent au moment où les travailleurs sont soumis à la faim.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here