HomeSociétéBénin : Paul Hounkpè menace et s’oppose à Joël Aïvo

Bénin : Paul Hounkpè menace et s’oppose à Joël Aïvo

Prorogation de mandat : Paul Hounkpè explique pourquoi la FCBE ne fera pas le débat
Prorogation de mandat : Paul Hounkpè explique pourquoi la FCBE ne fera pas le débat

Au cours d’une sortie médiatique qu’il a effectuée à Porto-Novo le mardi 16 février 2021, l’agrégé de droit public et candidat du Front pour la restauration de la démocratie (FRD) a fait trois propositions à l’endroit du chef de l’Etat pour une sortie de l’impasse où les réformes ont conduit.

Des propositions qui ne semblent pas être du goût du secrétaire exécutif national de la Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE) et colistier du candidat Alassane Soumanou Djimba.

Dans une réaction rapportée par les “4vérités”, l’ancien maire de Bopa met Patrice Talon en garde contre des propositions qui ne feront que reculer le Bénin.

A en croire l’ancien ministre de la culture, les propositions du candidat du Front pour la restauration de la démocratie n’avancent en rien le processus démocratique en cours d’expérimentation au Bénin.

A l’en croire, tenir compte de ces propositions, c’est s’offrir l’occasion d’éloigner le Bénin des grandes nations à l’école desquelles le pays s’est inscrit depuis quelques années.

Paul Hounkpè exige la poursuite du processus et menace

Le secrétaire exécutif national de la FCBE n’entend pas voir le train électoral actuellement en marche s’arrêter.

Lire aussi  Bénin : un directeur de collège arrêté pour tentative d’avortement à une élève

Pour lui, il n’est point question de se soumettre à un quelconque réaménagement du calendrier électoral pour la présidentielle du 11 Avril 2021.

Selon le numéro 1 de la FCBE, le processus doit poursuivre son cours normal, car, estime-t-il, on ne doit pas reculer après avoir engagé des ressources de l’Etat à cause des errements de quelques uns.

Et comme pour prouver au candidat Joël Aïvo et aux autres qu’il y a mieux comme propositions, Paul Hounkpè les invite à se joindre à eux ou au duo-candidat Corentin Kohoué-Irénée Agossa pour imposer l’alternance au sommet de l’Etat.

A en croire Paul Hounkpè, le duo-candidat Soumanou-Hounkpè ou Kohoué – Agossa peuvent battre Patrice Talon dans les urnes pourvu que l’opposition décide de s’unir.

Après avoir vanté les expériences politiques et professionnelles des deux duos-candidats de l’opposition, Paul Hounkpè exige la poursuite du processus car des ressources publiques sont déjà engagées.

Il menace le président Talon de saisir les institutions de la République si jamais il ose céder devant les propositions de l’agrégé de droit, le professeur Joël Aïvo.

Ce que Joël Aïvo a proposé pour une sortie d’impasse

Au cours de sa sortie médiatique du mardi 16 Février, le constitutionnaliste, Joël Aïvo après avoir fait la genèse de la situation politique du pays a fait des propositions pour une sortie de crise.

Lire aussi  Bénin: Talata dévoile ce qui manquait pour le développement du pays

Le candidat du Front pour la restauration de la démocratie a en effet proposé au gouvernement au cours de sa sortie médiatique, la suppression du parrainage à travers la prise d’une loi dérogatoire .

Dans ce contexte quasiment monolithique, les dégâts du parrainage sont-là, devant nous. Il faut courageusement s’en débarrasser par l’adoption d’une loi dérogatoire reportant l’application du parrainage aux présidentielles qui viendront à partir de 2026“, a proposé le candidat du FRD.

Pour Joël Aïvo, le Bénin peut bel et bien mettre en veilleuse le parrainage. Il suffit juste de procéder comme lors des élections communales et municipales de 2019 au cours desquelles, une loi dérogatoire a été votée pour expliquer et compléter le Code électoral.

L’agrégé de droit a également proposé le réaménagement du calendrier électoral pour permettre à tous ceux qui le désirent de déposer leur dossier de candidature en toute liberté.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here