HomeSociétéBénin: les privilèges de Paul Hounkpè après sa nomination

Bénin: les privilèges de Paul Hounkpè après sa nomination

Bénin: les privilèges de Paul Hounkpè après sa nomination
Bénin: les privilèges de Paul Hounkpè après sa nomination

Le Président réélu du Bénin, Patrice Talon, a nommé, par décret Paul Hounkpè, secrétaire exécutif national des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE), chef de file de l’opposition. Suivant la loi sur le statut de l’opposition en République du Bénin, voici les privilèges qui attendent Paul Hounkpè à ce poste.

Son nom circulait déjà dans la presse locale comme étant le premier chef de file de l’opposition au Bénin. Enfin, c’est confirmé après la signature du décret présidentiel N° 2021- 183 du 28 avril 2021 qui le consacre désormais. Paul Hounkpè, secrétaire exécutif national (SEN) des FCBE a la lourde tâche de conduire la barque des partis politiques de l’opposition et est donc leur répondant auprès du pouvoir public. Cette nomination intervient au regard de leur performance lors des élections communales et municipales de 2020 et surtout leurs performances électorales lors du scrutin présidentiel d’avril 2021.

Lire aussi  Bénin: « Cette opposition n’a pas de boussole », Bertin Koovi

Au titre de la loi 2019-45 du 25 novembre 2019 portant statut de l’opposition en République du Bénin, Paul Hounkpè jouit désormais de certains privilèges tant politiques que socioéconomiques.

Comme le stipule l’article 11 de la loi suscitée, Paul Hounkpè et son parti FCBE peuvent être consultée par le Président de la République sur les questions importantes engageant la vie de la Nation. Il s’agira notamment des menaces à la paix civile ; des menaces d’atteinte à l’intégrité territoriale et de l’engagement des forces de défense à l’étranger. Toutefois, son avis est consultatif et peut donc être consulté sur tout autre question d’intérêt national et international.

Lire aussi  Côte d’Ivoire: une manifestation de l’opposition dispersée par la police

Désormais, Paul Hounkpè, chef de file de l’opposition, peut être sollicité par le Chef de l’Etat pour des missions entrant dans le cadre de la défense des intérêts supérieurs de la Nation. Aussi, l’Etat assure-t-il sa sécurité avec son accord et il doit, dans le cadre de l’exercice de ses activités politiques, être à l’abri de toute mesure portant atteinte à son intégrité et à sa sécurité personnelle.

Toute entrave ou toute tentative d’entrave non motivée à l’exercice des droits et des activités politiques de Paul Hounkpè par une autorité administrative est interdite et punie d’une peine de un à deux ans d’emprisonnement et d’une amende de cinq cent mille à cinq millions de francs ou de l’une de ces deux peines seulement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here