HomeSociétéBénin: Bertin Koovi échange avec Patrice Talon à Cotonou

Bénin: Bertin Koovi échange avec Patrice Talon à Cotonou

Bénin : Ajavon et Koutché peuvent rentrer, selon Bertin Koovi
Bénin : Ajavon et Koutché peuvent rentrer, selon Bertin Koovi

En exil depuis plusieurs mois, Bertin Koovi est rentré au Bénin depuis quelques jours. Il avait formulé le vœu de rencontrer le président Patrice Talon dont il a jusque-là combattu le régime. C’est désormais fait. Il a échangé avec le Chef de l’Etat ce mardi.

Toujours sur la liste des personnes recherchées par la justice jusqu’à l’heure où mettons sous presse, Bertin Koovi n’a pas seulement franchi les frontières béninoises sans inquiétude ; il a aussi rencontré le président de la République sans crainte. De sources concordantes, on apprend que les échanges entre les deux hommes se sont tenus au domicile privé de Patrice Talon à Cotonou. Pour le moment, les détails de cette rencontre à huis clos ne sont pas encore connus.

Lire aussi  Bénin - Présidentielle 2021 : Alain Orounla se prononce sur la candidature de Talon

Dans une récente sortie médiatique, Bertin Koovi a affirmé qu’il s’était présenté à la justice à son arrivée à Cotonou. Selon ses dires, la justice aurait dit avoir pris acte de la décision de non-lieu rendue en Quinée-équatoriale. Toujours est-il que son nom figure encore sur la liste des personnes recherchées avec mandat d’arrêt.

Bertin Koovi recherché pour incitation à la haine et à la violence

Selon les informations disponibles sur le site du ministère de la Justice, Bertin Koovi est sous le coup d’un mandat d’arrêt. Ledit mandat est émis et notifié à l’Interpol le 17 mai 2019. Bertin Koovi est accusé d’incitation à la haine et à la violence, un dossier confié au Tribunal de première instance de Cotonou.

Lire aussi  Bénin : mandat d’arrêt international émis contre les responsables de Securiport

En avril 2019, Bertin Koovi, ancien candidat à la présidentielle, avait été arrêté en Guinée équatoriale. Selon ses dires, il aurait été signalé à la justice équato-guinéenne comme quelqu’un qui voulait déstabiliser le régime Patrice Talon. Après plusieurs mois passés en prison, il a été libéré pour manque de preuves.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here