HomeSociétéArbitrage : le Real Madrid encore dans le viseur

Arbitrage : le Real Madrid encore dans le viseur

Un ancien entraîneur du Real dégomme les merengue
Un ancien entraîneur du Real dégomme les merengue

Hier soir, la Casa Blanca a battu la modeste équipe d’Eibar 3 buts à 1. Un succès merengue une nouvelle fois entaché d’une polémique arbitrale.

La saison dernière, les Catalans pestaient très fort contre le Real Madrid. La raison ? L’équipe entraînée par Zinedine Zidane était accusée d’avoir reçu un traitement de faveur de la part des arbitres, notamment quand il fallait solliciter l’intervention de la vidéo assistance (VAR). Et bien ce lundi matin, les médias pro Barça ont encore du grain à moudre suite au match du Real Madrid à Eibar.

A la 81e minute, alors que le Real Madrid ne menait que 2-1, Sergio Ramos a dévié du coude, dans sa surface, un centre destiné à Kike. Pas de penalty sifflé. L’arbitre n’a pas bronché, n’est pas allé consulter la VAR et l’action s’est poursuivie. Un scandale pour les joueurs d’Eibar qui avaient là une énorme occasion de revenir à 2-2. Ce qui aurait donc pu modifier le scénario de la fin d’un match remporté 3-1 par les Merengues et donc le classement de la Liga (le Real Madrid est co-leader avec l’Atlético).

Lire aussi  Real Madrid : les 4 joueurs sur la liste noire de Florentino Perez

La VAR et le Real Madrid, une polémique sans fin

Sans surprise, cette action litigieuse fait beaucoup parler en Espagne. Sauf Zidane. « Le plus important, c’est que ce soit clair pour l’arbitre. Je ne mets pas dans ce genre de débat. L’arbitre est là pour siffler et c’est tout. » De son côté, Dani Carvajal n’a pas fait l’autruche comme son coach, mais demande des éclaircissements au niveau de la règle. « Ce n’est pas clair pour nous. Il y a des actions… On siffle un penalty contre Nacho face à Alavés et la même action ne sera pas sanctionnée une autre fois. Ce soir, c’est pareil avec Sergio. Les critères doivent être éclaircis parce que nous les joueurs, nous nous posons des questions »

Des questions que ne se posent pas le coach d’Eibar, José Luis Mendilibar. « Il y a main, et ça méritait un penalty. Ramos a lui aussi pensé qu’il y avait penalty parce qu’il en a parlé à d’autres joueurs. J’aimerais que vous (les journalistes) disiez ce que vous pensez. Parfois, les arbitres regardent l’écran de la VAR pendant deux, trois minutes. Aujourd’hui, il a décidé en 20 secondes et n’est même pas allé la voir. Je ne sais pas ce qu’aurait révélé la VAR. Mais était-ce si clair qu’il n’y avait pas penalty ? »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here