HomeSociétéAffaire Madougou: comment Modeste Kérékou a tué une 2è fois son père

Affaire Madougou: comment Modeste Kérékou a tué une 2è fois son père

Affaire Madougou: comment Modeste Kérékou a tué une 2è fois son père
Affaire Madougou: comment Modeste Kérékou a tué une 2è fois son père

Dans l’affaire Arrestation de la candidate du parti d’opposition Les Démocrates, le ministre Modeste Kérékou avait fait une sortie médiatique, au cours de laquelle, il a montré, à la face du monde, des messages à lui envoyés par Reckya Madougou. La manœuvre avait pour but de prouver que l’opposante a quelque chose à voir avec ce dont elle est accusée, c’est-à-dire association de malfaiteurs et terrorisme. Mais qu’en est-il en réalité des messages apparus sur le téléphone du ministre Modeste Kérékou ?

La candidate recalée du parti Les Démocrates ne nie pas avoir, par inadvertance, envoyé des messages à Modeste Kérékou. Mais lesdits messages, selon ses confidences, n’ont rien à voir avec un quelconque complot avec des chefs d’Etat de la sous-région contre le régime de la Rupture. Mais plutôt avec la démolition de la résidence les Filaos et sa transformation en « Jardin de Mathieu ». Reckya Madougou affirme avoir été, en son temps, sollicitée par Moïse Kérékou pour intervenir auprès des chefs d’Etat de la sous-région afin que la résidence ne soit pas démolie et pour qu’elle soit transformée en musée, tel qu’avait décidé le Conseil de famille.

Moïse Kérékou se serait même rendu au domicile de Reckya Madougou, selon cette dernière, accompagné d’une sœur aînée, toujours dans le but de la convaincre afin d’accélérer les démarches de facilitation à l’endroit des chefs d’Etat sur le dossier. Comme la plupart des Béninois en son temps, Reckya Madougou affirme avoir interrogé Moïse Kérékou et sa sœur aînée sur le rôle que joue Modeste Kérékou dans ce dossier, puisqu’il est au gouvernement. C’est alors que Moïse Kérékou lui a confessé que deux ministres du gouvernement avaient eu la même interrogation sur l’attitude de leur frère dans ce dossier, alors qu’il s’agit de son héritage aussi.

Lire aussi  Bénin : du nouveau dans l'affaire arrestation d'un terroriste présumé

Galvanisée, parce qu’elle trouvait aussi cette situation ‘’incongrue’’, Reckya Madougou affirme s’être investie, après la sollicitation de la fratrie, afin de sauver la résidence où a vécu Feu Général Mathieu Kérékou. Après ses plaidoyers officieux auprès des chefs d’Etat, la question a été discutée entre certains et ils ont convenu d’envoyer un émissaire à Patrice Talon pour lui porter leurs conseils amicaux sur le sujet, se fondant sur la mémoire du Général et les désirs de ses héritiers qui, par le truchement de Reckya Madougou, les ont saisis par courrier.

Toute heureuse de cette décision, Reckya Madougou affirme qu’elle voulait donner une suite, de surcroit prometteuse aux héritiers du Général Kérékou, par le biais de l’Ambassadeur Moïse Kérékou. C’est alors qu’elle dit avoir écrit à Moïse l’information selon laquelle les chefs d’Etat ont discuté de la possibilité d’évoquer le sujet avec leur collègue Patrice Talon. Selon les propos de Reckya Madougou, ce sont ces messages qui sont tombés, par inadvertance, sous les yeux de Modeste Kérékou.

L’opposante en détention affirme avoir aussitôt informé Moïse Kérékou qui était le véritable destinataire, de même qu’un oncle à elle qui fût très proche du Général et qui avait aussi manifesté son souhait de ne pas voir la résidence, où le Général a passé près de 50 ans, être détruite. Tel est, selon Reckya Madougou, l’origine des messages envoyés à Modeste Kérékou.

Lire aussi  Bénin : très bonne nouvelle pour le parti ''Les Démocrates''

Si les faits tels que relatés par l’incriminée sont avérés, alors les messages auraient été utilisés à d’autres fin. Le Général, qui aime la justice, se retournerait presque dans sa tombe, en voyant comment on essaie de faire du tort à celle qui a essayé de sauvegarder sa mémoire.

 Le silence coupable de Moïse Kérékou

Selon le témoignage de Reckya Madougou, Moïse Kérékou a été informé le même jour de ce que, par inadvertance, des messages qui lui sont destinés ont atterri sur le téléphone de son frère. Comment comprendre que depuis le 05 mars que Modeste Kérékou a exhibé, à charge contre Reckya Madougou, lesdits messages à la face du monde, Moïse Kérékou garde le silence ?

Et pourtant, selon les témoignages de l’opposante en prison, il est à l’origine de la démarche ayant conduit à solliciter l’intervention de chefs d’Etat de la sous-région afin que la résidence Les Filaos ne soit pas détruite. Quel intérêt-a-t-il à se taire, lui qui se réclame de l’opposition et qui était au meeting, à la suite duquel Reckya Madougou a été arrêtée ? A la parole de Modeste Kérékou contre celle de Reckya Madougou, la réaction de Moïse Kérékou est attendue, en 3e larron. Curieusement, il garde le silence.

Source: matinlibre

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here