HomePolitiqueYayi Boni : le symbole du cauris enlevé de la devanture du...

Yayi Boni : le symbole du cauris enlevé de la devanture du domicile de l’ancien président (Vidéo)

Yayi Boni : le symbole du cauris enlevé de la devanture du domicile de l'ancien président (Vidéo)
Yayi Boni : le symbole du cauris enlevé de la devanture du domicile de l'ancien président (Vidéo)

Le symbole du cauris, principale composante du logo de la Force Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE), a été enlevé de la devanture du domicile privé de Boni Yayi à Parakou. Par cet acte, l’ex-président d’honneur de la FCBE matérialise autrement son départ de cette formation politique, désormais dirigée par Paul Hounkpè.

Désormais président d’honneur du parti qui vient de naître, « Les Démocrates », Boni Yayi ne veut visiblement plus avoir affaire à tout ce qui a rapport avec la FCBE. Après sa démission en avril 2020, il vient de poser un acte qui l’éloigne définitivement de la FCBE. En effet, Boni Yayi a décidé d’enlever de la devanture de son domicile privé, le symbole de la FCBE.

Dans la vidéo ci-dessus, on voit une grue à l’oeuvre, avec la satisfaction des proches de Boni Yayi, chargés de cette opération. Dans l’entourage de l’ex-Président de la République, on apprend que d’autres actes concrets seront posés pour marquer une rupture définitive entre Boni Yayi et la FCBE.

Lire aussi  Bénin: Yayi Boni répond à Patrice Talon et fait des révélations

Les trois raisons qui justifient la démission de Boni Yayi de FCBE

Boni Yayi justifie d’abord son retrait de la FCBE par le fait que l’animation de la vie politique assignée au parti politique par la loi fondamentale, pour la préservation d’une meilleure gouvernance des affaires de la cité, est remise en cause par la volonté de soustraire aux populations la volonté de choisir librement leurs dirigeants. « Je mets l’accent sur la gouvernance électorale marquée par le choix d’enlever au peuple son droit de choisir librement ses représentants à travers des processus électoraux non-consensuels et d’exclusion », affirme-t-il dans son post.

La seconde raison qui justifie son retrait de la Force cauris pour un Bénin émergent est relative à ce qu’il appelle des manœuvres politiques conduisant à un parti unique. Selon lui, les réformes « personnelles », notamment liées à la charte des partis politiques conduiront inexorablement à un « parti unique à la solde du président de la République avec la complicité de toutes les institutions de la République ».

Pour atteindre cet objectif, le pouvoir avec l’aide de certains militants de la FCBE serait en train de transformer le parti Cauris à l’un des pôles politiques de Patrice Talon. A en croire Boni Yayi, la FCBE telle qu’elle fonctionne actuellement n’est plus un parti de l’opposition mais un pôle politique du président de la République.

Lire aussi  Réconciliation : Orounla évoque ce que Yayi et les autres doivent faire après Talon

La troisième raison qui a conduit Boni Yayi à s’opposer au fait que son parti politique s’associe à la gouvernance de la rupture, est liée à la gestion actuelle à la tête de l’Etat. Selon lui, la phobie de l’opposition qui caractérise la gouvernance politique du président actuel est transportée au niveau de la gouvernance au sommet de l’Etat; notamment au niveau des marchés publics.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here