HomePolitiqueVice-président de Patrice Talon: bataille entre UP et BR

Vice-président de Patrice Talon: bataille entre UP et BR

Bénin : Patrice Talon à nouveau frappé par un deuil
Bénin : Patrice Talon à nouveau frappé par un deuil

Considérés comme des partis siamois, l’Union progressiste et le Bloc républicain semblent ne pas se faire cadeau pour la désignation du colistier du candidat Patrice Talon à l’élection présidentielle d’avril 2021. Le site BT a promené ses oreilles au sein des murs des principales formations politiques de la mouvance présidentielle.

Qui sera le colistier de Patrice Talon pour le scrutin présidentiel du 11 avril 2021. Les cauris sont lancés. La consultation de l’oracle est en cours. En attendant l’interprétation du prêtre du Fâ, les membres de la famille politique du chef de l’Etat se tiraillent dans l’ombre pour la vice-présidence de la République. Selon des indiscrétions, suite à une demande de casting formulé par le président Patrice Talon, candidat à sa propre succession, l’Union progressiste et le Bloc républicain s’adonnent à une véritable compétition.

Sous le Baobab. Réuni en séance spéciale samedi 16 janvier à Abomey-Calavi, le bureau politique élargi de l’Union progressiste a désigné Patrice Talon comme candidat du parti à la prochaine présidentielle. C’était une annonce sans surprise. Elle est intervenue au lendemain de l’annonce par le chef de l’Etat de sa candidature pour un second mandat. Seulement, les attentes étaient nombreuses concernant le choix de l’UP pour la vice-présidence.

A ce propos, un communiqué du parti Baobab informe que la direction exécutive a reçu « mandat pour mener toutes les concertations avec les autres forces politiques de la majorité présidentielle, afin d’identifier, désigner et communiquer au candidat Patrice Talon le nom d’un patriote béninois engagé pour être candidat à ses côtés aux fonctions de Vice-Président de la République ».

Depuis lundi 18 janvier, des noms sont distillés dans l’opinion, par les réseaux sociaux, comme étant les choix portés sur la table des négociations par l’Union progressiste. Entre autres noms qui reviennent, ceux des députés Issa Salifou et Jacques Yempabou et celui du ministre Sacca Lafia.

De sources internes, on apprend que le ministre de l’intérieur est en tête de liste et serait la préférence de la direction du parti. « Ils ont tenu une séance dans un hôtel à Cotonou le week-end. Tous les ténors étaient là mais le président Bruno Amoussou a laissé Sacca Lafia diriger la séance », confie une source. « C’est des signes qui ne trompent pas », interprète notre informateur.

Lire aussi  Bénin - Présidentielle 2021: recours contre les candidatures de Talon et ses adversaires

Invité de nos confrères de Urban Fm, Antoine Idji Kolawolé, membre du bureau politique est revenu sur les critères définis par le parti pour le choix du candidat vice-président. Pour les Progressistes, souligne l’ancien chef du parlement, le colistier de Patrice Talon doit être un « patriote » et un « expérimenté ».

Sur le Cheval. Le Bloc républicain a été le deuxième parti politique de la majorité présidentielle à désigner Patrice Talon comme son porte étendard à la présidentielle. C’était fin octobre 2020, près de trois mois après Moele-Bénin qui fut le premier à choisir Talon pour un second mandat déjà en août 2020. Après avoir désigné Patrice Talon, le Bloc républicain était jusque-là resté muet sur le choix de son colistier.

Suite à la réunion du bureau politique de l’UP, qui a coïncidé avec l’annonce et la demande de Patrice Talon, le parti du cheval cambré est aussi rentré dans la danse pour la désignation du candidat vice-président.

A l’interne, au moins deux personnalités ont clairement manifesté leur désir pour le poste, a confié à Banouto un cadre. Notre source mentionne Robert Gbian, deuxième vice-président de l’Assemblée nationale et le député Barthélémy Kassa. Quid de Bio Tchané, qui en tant que premier responsable du parti et actuel numéro 2 du gouvernement, apparait comme un favori pour le poste ? « Bio Tchané ne s’est pas manifesté ouvertement. Mais je sais qu’il le voudrait », croit savoir notre informateur.

Bataille fratricide. Plus grand parti politique de la galaxie présidentielle en termes d’élus (députés, maires, conseillers communaux et municipaux), l’Union progressiste voudrait bien voir le candidat vice-président de Patrice Talon provenir de ses rangs.

Lire aussi  Bénin : Patrice Talon répond aux leaders du Front pour la Restauration de la Démocratie

Du côté du Bloc républicain, l’on semble miser sur l’argument de l’équilibre politique régional (le candidat président étant du sud, il faudrait un vice-président du nord) pour pousser les pions. « C’est une guerre ouverte d’abord au niveau du Bloc républicain, ensuite de certains leaders du Bloc républicain contre Sacca Lafia qui est aussi du  nord », fait savoir un acteur politique au fait des tractations. « C’est donc la guerre ouverte dans le septentrion », résume-t-il.

Jeu d’échec. Cette fixation sur le nord serait pourtant une fausse donne, analyse notre source. « Ça ne leur échappe pas du tout de l’esprit qu’un vice-président peut être du sud. Ils n’y pensent pas. Ils avaient commis la même erreur lors des élections législatives pensant que le président de l’Assemblée devrait être du nord. Personne ne pensait que ça pourrait être Louis Vlavonou », rappelle-t-il. Pour lui, il serait souhaitable de « laisser le chef de l’Etat choisir son colistier ». « Mais, semble-t-il regretter, voilà que lui-même a demandé aux partis de l’accompagner dans le choix ».

Dans tous les cas, le dernier mot reviendrait au candidat Patrice Talon. « Le vice-président peut ne pas être du BR (Bloc républicain), de l’UP (Union progressiste), ni d’aucun autre parti politique. Ce choix est laissé à la discrétion du président candidat en fonction de qui pourrait l’aider à s’imposer à l’occasion de l’élection à venir », affirmait à ce propos Alain Orounla, ministre porte-parole du gouvernement et membre du Bloc républicain début novembre 2020 sur la radio nationale (Ortb).

Côté critère, avait-il insisté, «le Vice-président, c’est forcément un allié et un partenaire du candidat président. Ce sera au Président Patrice Talon, quand il se portera candidat, de faire le choix de la personnalité qui lui paraît compétente pour être à ses côtés dans ce duo ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here