HomePolitiqueTalon-Talata : la colistière justifie le choix porté sur elle par le...

Talon-Talata : la colistière justifie le choix porté sur elle par le président

Talon-Talata : la colistière justifie le choix porté sur elle par le président
Talon-Talata : la colistière justifie le choix porté sur elle par le président

Patrice Talon a choisi la vice-présidente de l’Assemblée nationale comme colistière. En cas de victoire au soir du scrutin du 11 avril 2021, Mariama Talata Chabi Zimè sera la vice-présidente du Bénin. Au cours de l’un de ses meetings de campagne, elle s’est inspirée de l’histoire pour expliquer à son public les raisons pour lesquelles Patrice Talon a décidé de faire chemin avec elle.

« En me choisissant comme colistière, vous ne le savez peut être pas mais le chef de l’Etat a exhumé et ramené au goût du jour une pratique de gouvernance ancestrale, qui est séculaire, qui est le propre de notre pays mais dont beaucoup ignorent l’existence. Il s’agit de la gouvernance mettant au cœur d’elle-même , la femme. Cette pratique a cours dans l’un de nos royaumes, de nos empires, l’empire du Batemb » a t-elle fait savoir. Au niveau de cet empire, qu’il s’agisse du royaume central de Nikki ou des autres royaumes secondaires, le roi ne règne pas seul.

Lire aussi  Mali : le président du Conseil National de Transition connu

Il a toujours à ses côtés une femme qu’on appelle abusivement la reine mère. En réalité c’est une vice-reine. Il s’agit de la “Gno kogui”. Cette “Gno kogui” n’est ni la femme du roi, ni la mère du roi, détaille Mariama Talata. Elle n’est souvent pas proche du roi et appartient à une dynastie autre que celle du roi.

C’est une question de contrepouvoir. Ce modèle de gouvernance a déjà été pensé par nos pères depuis le XVème siècle dans le royaume de Nikki et dans tous les royaumes secondaires. La Gnokogui siège au conseil du roi. Elle a son propre cabinet et assiste le roi dans tous ce qu’il fait pour lui faciliter son règne. « En nous choisissant, le chef de l’Etat a fait un retour dans ce passé qui est nôtre et dont beaucoup n’ont pas connaissance» a t-elle conclu.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here