Home Politique « Talon contrôle toutes les richesses du pays à sa guise »,...

« Talon contrôle toutes les richesses du pays à sa guise », Komi Koutché

« Talon contrôle toutes les richesses du pays à sa guise », Komi Koutché
« Talon contrôle toutes les richesses du pays à sa guise », Komi Koutché

Depuis son exile, l’ancien ministre de l’économie du Dr Thomas Boni Yayi n’arrête de s’en prendre à l’actuel dirigeant béninois, son Excellence Patrice Talon. Pour Komi Koutché, Talon ne pense pas à ses compatriotes. Il ne fait que contrôler les richesses nationales pour lui seul, selon ce dernier.

Dans un entretien accordé à “Afrique Média” ce mardi 6 Octobre 2020, Komi Koutché s’est prononcé sur la gestion du gouvernement en place.

En effet, à la question de savoir si le dirigeant actuel du Bénin pourrait être porté en triomphe à la fin de son premier quinquennat, le président du mouvement “Engageons-nous pour le Bénin” a fait une projection pessimiste.

Lire aussi  Bénin: les gestes barrières bafouées au marché Houndjro

A l’en croire, pour que le président Talon puisse bénéficier d’une telle gloire au terme de son mandat, il va falloir qu’il fasse la part des choses, c’est-à-dire faire beaucoup plus savoir sur sa gestion du pays et ses affaires personnelles.

Soulignons que même si l’ex-directeur général du fonds national de la micro finance est dubitatif sur ce point, il fera comprendre que cela pourrait être possible, si bien Patrice Talon change.

« Si le Président Patrice Talon se lève demain matin et décide de séparer ses affaires personnelles des intérêts du pays, il pourra vraiment penser à ses compatriotes », a déclaré Komi Koutché.

Lire aussi  Bénin: un ancien ministre est décédé

« Mais ce ne sera pas le cas puisqu’il contrôle toutes les richesses du pays à sa guise. Je ne vois donc pas comment il pourra être porté en triomphe à la fin de son mandat », a-t-il ajouté.

Il faut noter que Komi Koutché, nonobstant sa condamnation à 20 ans de prison par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), et le parrainage exigé, il croit se présenter à l’élection présidentielle prochaine.