HomePolitiqueProrogation de mandat : ‹‹Patrice Talon n’a rien demandé››, Orden Alladatin

Prorogation de mandat : ‹‹Patrice Talon n’a rien demandé››, Orden Alladatin

Parrainage de Souwi: Alladatin et Salifou font une grosse révélation
Parrainage de Souwi: Alladatin et Salifou font une grosse révélation

Le député Orden Alladatin est revenu ce dimanche 17 janvier sur la prorogation du mandat de l’État Patrice Talon. Il assure que le président béninois n’a jamais demandé un prolongement de son mandat de quelques jours.

La question de la prorogation du mandat du président Patrice Talon fait l’objet d’une polémique depuis quelques jours entre l’opposition et la mouvance présidentielle. Dans une émission spéciale diffusée sur l’ORTB ce dimanche, le président de la commission des lois du parlement béninois, Orden Alladatin a estimé que la prolongation du mandat présidentiel de Patrice Talon entrait dans une logique d’organisation des élections générales décidées par les partis lors du dialogue politique d’octobre 2019. ‹‹ L’élection générale suppose qu’il faut organiser dans la même année toutes les élections ( présidentielle, législatives et communales) mais par la disposition des choses, nous avons voulu les législatives et les communales aient lieu le même jour et puis dans la même année un peu plus tard, l’élection présidentielle. Après la question se pose de savoir, quand est-ce qu’il faut commencer les premières élections générales››, souligne-t-il.

Lire aussi  Guy Mitokpè: "Azannaï est victime d'affabulation"

Selon le député de l’Union progressiste, le groupe d’experts qui a operationnalisé les choses lors du dialogue politique a proposé plusieurs hypothèses. ‹‹Comme il est décidé de commencer en 2026, il était aussi possible de démarrer en 2021. On prend pour repère l’élection présidentielle parce que c’est l’élection majeure.››, argumente-t-il. ‹‹Si nous voulons faire des élections générales et mettre dans la durée l’organisation dans la même année les élections, il faut aligner les mandats. Nous ne pouvons pas la réussir dans le temps si certains ont des mandats de 4 ans et d’autres des mandats de 5 ans››, détaille le parlementaire.

‹‹Le constituant avait beaucoup de possibilités. Comme ce qui est sensible c’est le mandat du président de la République, on a décidé de ne pas toucher à cela et donc de maintenir 5 ans à tout le monde››, a justifié le parlementaire.

Lire aussi  Patrice Talon sera fait Grand bâtisseur du Bénin et d'Afrique le 27 Février

Talon n’a rien demandé

En ce qui concerne la rallonge de mandat de 42 jours qui suscite des réactions, le député a fait savoir que ‹‹le président Patrice Talon n’a rien demandé››. Cela, à l’en croire, ce serait imposé par le désir d’instaurer des élections générales dès 2026. ‹‹Il se fait simplement que, peut-être que le président qui sera élu en 2021 ne sera pas Patrice Talon. Alors on dit que le président qui sera élu en 2021, prêtera serment en mai. Le constituant dit que nous permettrons à celui qui est là, d’aller jusqu’à la prestation de serment de celui qui sera élu ››, signale-t-il.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here