HomePolitiquePrésidentielle: « Le chef de l’Etat prend le Bénin pour le royaume de...

Présidentielle: « Le chef de l’Etat prend le Bénin pour le royaume de Danxomê »

Présidentielle:
Présidentielle: "Le chef de l'Etat prend le Bénin pour le royaume de Danxomê"

Malgré la tenue des élections, ce dimanche 11 avril, le débat sur la prorogation du mandat du chef de l’Etat, Patrice Talon continue. La preuve au détour d’une causerie organisée par le Collectif pour l’Ordre Démocratique et Républicain au Bénin (CODER) sur les réseaux sociaux, Célestine Zanou est intervenue sur le sujet.

Pour l’ancienne collaboratrice du feu Général Mathieu Kérékou, l’intervention du chef de l’Etat, Patrice Talon après son vote ce dimanche, sur la prorogation de son séjour à la Marina, n’est pas appropriée. Dans des propos de la N°1 du Collectif pour l’Ordre Démocratique et Républicain au Bénin (CODER), rapporté par La Nouvelle Tribune, le précurseur de la Dynamique du Changement estime que le président Patrice Talon est en porte à faux avec la réalité.

Selon ses propos, le Bénin a une histoire. Ce n’est pas, selon ses dires, le royaume de Danxomè ou de Nikki. Et, elle argumente : « Un jour de plus dans l’Etat c’est beaucoup. Qui plus est 45 jours. Et le numéro 1 du pays va dire que ce n’est rien. Je trouve que c’est d’une gravité extrême ». Avant d’ajouter que si le prédécesseur du précurseur du Nouveau Départ avait tenu de tels propos, que l’actuel occupant du fauteuil de la Marina ne l’aurait pas accepté, rapporte LNT.

Lire aussi  Bénin: Patrice Talon réagit à la proclamation des résultats provisoires

« Il y a un adage qui dit que si tu montes sur un arbre, tu descends par le même arbre…S’il est monté avec l’arbre de la Constitution de décembre 1990, il doit descendre avec », a déclaré Célestine Zanou qui ajoute qu’on ne saurait « piétiner les gens » sous prétexte qu’on veut aligner les mandats. Plus loin, elle dira qu’il s’agit d’une goutte d’eau qui parfois peut faire déborder le vase.

Lire aussi  Bénin: « deux policiers blessés par balles », Patrice Talon

En effet, après son vote à l’EPP Charles Guillot à Zongo, un quartier de Cotonou, le chef de l’Etat a déclaré sur la question de la prorogation de son mandat que : « J’estime que l’alignement des mandats de sorte à ce que dans notre pays on puisse faire des élections dans les même intervalles qui permettent au pays de travailler au lieu de passer notre vie à faire des élections,…et développer le pays. Si cela nécessite qu’il ait 45 jours. Ce n’est que 45 jours, et puis d’ailleurs, c’est terminé. Aujourd’hui, c’est le vote. Qu’est-ce que ces 45 jours ont changé dans la vie démocratique du Bénin ? C’est une polémique qui amuse ceux qui l’entretiennent ».
Mais pour l’ancienne directrice de cabinet du Feu Général Mathieu Kérékou, il ne s’agit guère d’une polémique.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here