HomePolitiquePrésidentielle inclusive et transparente: Patrice Talon se prononce

Présidentielle inclusive et transparente: Patrice Talon se prononce

Présidentielle inclusive et transparente: Patrice Talon se prononce
Présidentielle inclusive et transparente: Patrice Talon se prononce

Le chef de l’Etat béninois, Patrice Talon a évoqué jeudi 21 janvier 2021, le défi de l’organisation d’une élection présidentielle transparente et inclusive en avril 2021.

Organiser une élection présidentielle transparente et inclusive en avril 2021. C’est nul doute le principal défi du Bénin au plan politique. Et le chef de l’Etat béninois en est conscient. Jeudi 21 janvier 2021, lors de la cérémonie de présentation de vœux des institutions de la République, le président Talon a évoqué ce challenge pour le Bénin.

« 2021 sera marqué par le défi de l’organisation d’une élection présidentielle transparente et inclusive », a déclaré Patrice Talon.

Le chef de l’Etat béninois a indiqué pour relever ce défi, « des hommes et des moyens d’y parvenir s’organisent déjà depuis quelques semaines ». « Les préparatifs évoluent suivant le calendrier publié par la Commission électorale nationale autonome », a fait savoir Patrice Talon.

Le président béninois a également évoqué l’impact de l’élection présidentielle sur le fonctionnement de l’administration et s’est montré rassurant. « Je voudrais vous rassurer que mon gouvernement veillera à ce que la période électorale ne génère pas une paralysie de l’administration contrairement à ce qui s’observait la veille des grandes échéances électorales », a laissé entendre Patrice Talon.

Lire aussi  Présidentielle au Bénin: le sort de Paul Hounkpè entre les mains des sept sages de la Cour

«Test de résilience de nos réformes politiques»

Arrivé au pouvoir en 2016, Patrice Talon a opéré plusieurs réformes politiques. Entre autres, la charte des partis politiques qui réorganisent l’environnement politique et le Code électoral qui institue un système de parrainage des candidats à l’élection présidentielle. Le chef de l’Etat estime que la présidentielle d’avril 2021 est une occasion de tester la résilience de ces réformes.

« Après les communales en 2020, le scrutin à venir nous offre l’occasion d’implémenter définitivement les réformes électorales en vue du renforcement de notre système partisan. Il marquera en effet la consolidation de l’édifice du dialogue politique tenu à Cotonou en octobre 2019 pour répondre aux exigences de maturité de notre processus démocratique. En somme, 2020 aura été une année de test de résilience de notre économie face aux chocs exogènes. 2021, quant à elle, s’annonce comme celle du test de résilience de nos réformes politiques », a déclaré le président béninois.

Lire aussi  Talon à Bantè: « Ma prière est que Koutché revienne pour répondre de ce qu’il a fait »

Les réformes politiques opérées par le président Talon suscitent beaucoup de remous au sein de l’opposition béninoise. Le chef de l’Etat pense que dans le cadre de la présidentielle, des efforts supplémentaires de pédagogie tant à l’égard des uns et des autres que des candidats sont nécessaires. « C’est pourquoi, je salue et m’associe à tous les cadres de concertation mis en place par les institutions appelées à jouer un rôle quelconque avec les partis dans l’organisation de l’élection », a dit Patrice Talon.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here