HomePolitiquePrésidentielle 2021: Azannaï répond à un internaute qui croit en un miracle...

Présidentielle 2021: Azannaï répond à un internaute qui croit en un miracle de Dieu

Présidentielle 2021: Azannaï répond à un internaute qui croit en un miracle de Dieu
Présidentielle 2021: Azannaï répond à un internaute qui croit en un miracle de Dieu

Répondant à un internaute sur sa page facebook, l’ancien ministre délégué auprès du président, chargé de la défense nationale, revient sur sa notion de « Résistance ». Pour lui, la « résistance » demeure le salut pour espérer une alternance.

Abandonné évidemment par ses autres alliés de l’opposition, l’ancien ministre délégué auprès du président, chargé de la défense nationale, continue de croire en son idéologie. Candide Azannaï comme c’est de lui qu’il s’agit, croit en sa notion de résistance comme seule bouée de sauvetage. Pour lui, il n’est pas question de chercher à battre le régime dont il a été pourtant compagnon dans les urnes. Plutôt lui « résister ».

Lire aussi  Candidat du PRD à la présidentielle 2021: voici les noms qui circulent

C’est ainsi que répliquant à un internaute sur sa page Facebook, qui croit que Dieu est en mesure de réaliser un ‘’miracle’’, le président du parti, Restaurer l’Espoir estime qu’il n’est pas question de se confier à la providence. Demandant à l’internaute en question de faire « une mise à jour à son niveau », Candide Azannaï dira qu’il n’est pas un chef religieux. « Je suis un chef politique, je ne suis pas un chef religieux », a déclaré l’ancien allié du pouvoir.
Dans son développement, l’ancien député dira toujours qu’il faut résister. Or, il est difficile aujourd’hui de dire avec exactitude combien sont-ils encore au sein de ce mouvement de résistance ?

Lire aussi  J'ai demandé à Dieu de me révéler ce qui se passe après la mort et une chose bizarre s'est produite

Lors de la rencontre avec le représentant des Nations-Unies au Bénin pour une prise de langue avec les différentes parties avant les élections, le parti de l’ancien ministre s’est fort singulièrement signalé. A la rencontre de l’émissaire avec les partis de l’opposition le 09 février dernier, l’envoyé du Candide Azannaï, l’ancien député Guy Mitokpè a remis au représentant des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), M. Mohamed Ibn CHAMBAS, un mémorandum. Et, a laissé entendre qu’ils « sont des résistants » et non des « opposants ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here