HomePolitiquePatrice Talon tire à boulets rouges sur les enseignants du supérieur

Patrice Talon tire à boulets rouges sur les enseignants du supérieur

Patrice Talon tire à boulets rouges sur les enseignants du supérieur
Patrice Talon tire à boulets rouges sur les enseignants du supérieur

Patrice Talon a échangé avec la jeunesse ce vendredi 26 mars 2021 à Cotonou pour le lancement de sa campagne électorale. Face aux jeunes, la plupart des étudiants, le président sortant a évoqué quelques actions futures à mener dans le secteur de l’enseignement supérieur.

S’il est élu pour un second mandat, Patrice Talon promet améliorer la qualité de l’enseignement supérieur. Selon lui, beaucoup d’enseignants intervenant dans le secteur sont mal formés, ce qui impacte la qualité de l’enseignement reçu par les étudiants.

Aujourd’hui, il faut l’avouer, je m’excuse auprès des enseignants du supérieur qui sont dans la salle; il faut avouer que l’enseignement supérieur n’est pas challengé, que les enseignants du supérieur, pour un grand nombre, sont laxistes, beaucoup sont mal formés eux-mêmes. Oui, j’assume. Beaucoup sont mal formés eux-mêmes et beaucoup font peu d’efforts.

Patrice Talon.

Lire aussi  Bénin: Komi Koutché lance un appel à Patrice Talon

Pour corriger le tir, Patrice Talon promet la mise en place d’un dispositif de contrôle au niveau de l’enseignement supérieur. Le dispositif évaluera la présence, l’assiduité des enseignants et le contenu de l’enseignement. Ce dispositif qui sera instauré après échanges avec les acteurs, fonctionnera comme le corps des inspecteurs déjà opérationnel depuis des années au niveau de l’enseignement secondaire.

Patrice Talon annonce également l’instauration d’un dispositif de qualification complémentaire par rapport au Cames. En dehors des parchemins reçus au Cames, les enseignants, avant d’être déployés, devront franchir d’autres tests à l’interne. « Nous allons instaurer un dispositif complémentaire d’évaluation interne », a-t-il annoncé.

Lire aussi  Bénin: l'intégralité de la lettre d’Ajavon à Patrice Talon

Selon le candidat de la mouvance présidentielle, ce dispositif déjà en cours de conception, ne mettra pas à l’écart les étudiants. Ils seront pris en compte et apporteront leurs avis sur l’appréciation du travail de leurs enseignants. « Vous, apprenants, vous allez intervenir dans le dispositif d’appréciation des enseignants », a-t-il dit. Pour Patrice Talon, sa proposition parait une blague; mais elle sera une réalité si on lui accorde un second mandat.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here