HomePolitiqueParrainage au Bénin : Nourou-Dine Saka Saley réagit après la décision de...

Parrainage au Bénin : Nourou-Dine Saka Saley réagit après la décision de la Cour

Parrainage au Bénin : Nourou-Dine Saka Saley réagit après la décision de la Cour
Parrainage au Bénin : Nourou-Dine Saka Saley réagit après la décision de la Cour

Parmi les requérants à l’origine de la décision rendue par la Cour constitutionnelle sur le parrainage, Nourou-Dine Saka Saley s’est prononcé vendredi 08 janvier 2021 au micro de BBC Afrique. Le juriste affirme que la Cour a manqué d’arguments dans son verdict.

Le juriste Nourou-Dine Saka Saley ne digère pas la décision de la Cour Djogbenou. Jeudi 07 novembre 2020, les sages de la Cour constitutionnelle du Bénin ont déclaré l’incompétence de la juridiction à rendre inapplicable le parrainage des candidats à la prochaine présidentielle.

L’opposant et juriste Nourou-Dine Saka, qui a saisi la juridiction sur la question, dit ne plus comprendre la Cour constitutionnelle du Bénin. Il affirme que la plus haute juridiction constitutionnelle du Bénin a manqué d’arguments en se déclarant incompétent. « Une autorité juridictionnelle de cet ordre dont les décisions sont insusceptibles de recours et qui déclare son incompétence, c’est que forcément la décision est vide de contenus et vide d’arguments parce qu’elle se borne seulement à mettre à la face du monde l’incapacité de la Cour constitutionnelle a régulé désormais l’exercice des droits une fois que la modification de la Constitution intervient par le biais de l’Assemblée nationale », a-t-il confié à BBC Afrique.

Lire aussi  Présidentielle ivoirienne : mauvaise nouvelle pour le candidat Mamadou Koulibaly

Au Bénin, le parti d’opposition, « Les Démocrates » de l’ex-président, Boni Yayi a également critiqué cette décision rendue par la Cour constitutionnelle sur l’inapplicabilité du parrainage. Dans un communiqué, le parti présidé par l’ancien député Éric Houndété a affirmé que la Cour constitutionnelle en se déclarant incompétente sur la question a « renié sa compétence déjà mise en œuvre par décision DCC n°19-504 du 06 novembre 2019 ». « Il s’en suit que les décisions de la CADHP (Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples, ndlr) deviennent exécutoires incontestablement et sans restriction », précise le communiqué.

Lire aussi  Bénin - Parrainage et Prorogation de mandat : les Forces vives de la Nation réagissent

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here