HomePolitiqueParrainage au Bénin : Joël Aïvo réagit après la décision de la...

Parrainage au Bénin : Joël Aïvo réagit après la décision de la Cour constitutionnelle

Parrainage au Bénin : Joël Aïvo réagit après la décision de la Cour constitutionnelle
Parrainage au Bénin : Joël Aïvo réagit après la décision de la Cour constitutionnelle

Constitutionnaliste et opposant au régime du président Talon, Joël Aïvo a réagi ce vendredi 08 janvier 2021 sur la décision rendue par la Cour constitutionnelle du Bénin. Il estime que la plus haute juridiction constitutionnelle a manqué à son devoir de régulateur.

La Cour constitutionnelle a refusé de jouer son rôle de régulateur en se déclarant incompétente à décider de l’inapplicabilité du principe du parrainage à l’élection présidentielle 2021. C’est l’analyse faite ce vendredi 08 janvier 2021 par Joël Aïvo sur RFI. « Ça fait un moment que les décisions que rende la Cour constitutionnelle du Bénin ont fini par persuader beaucoup que la Constitution a perdu son gardien », a confié le constitutionnaliste et candidat annoncé à la prochaine présidentielle.

Lire aussi  Bénin : 26 présumés délinquants arrêtés à Cotonou

Selon le professeur de droit constitutionnel, depuis l’installation en juillet 2018 de la Cour constitutionnelle présidée par le professeur Joseph Djogbenou, le Bénin a « perdu son régulateur ». « Avec la dernière décision, on a l’impression que la Cour a livré le pays aux rapports de force, a refusé de jouer son rôle d’être le régulateur, le gardien, le dépositaire de la régularité de l’exercice du pouvoir », a-t-il insisté.

Lire aussi  Bénin : un étudiant testé positif, Epitech ferme ses portes

Jeudi 07 janvier 2021, la Cour Constitutionnelle du Bénin s’est déclarée incompétente à rendre inapplicable le parrainage des candidats à la présidentielle d’avril 2021. Des citoyens avaient saisi la juridiction pour que le parrainage soit déclaré inapplicable à la prochaine présidentielle.

La disposition électorale portant sur le parrainage a été adoptée par le parlement en novembre 2019 lors d’une réforme de la Constitution et du Code électoral. Elle impose aux futurs présidentiables le parrainage par 10% des élus (maires et députés), soit 16 parrains.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here