HomePolitiqueOrden Alladatin : “Séparer la constitution de 1990 et celle de 2019...

Orden Alladatin : “Séparer la constitution de 1990 et celle de 2019 est une erreur de droit”

Orden Alladatin : “Séparer la constitution de 1990 et celle de 2019 est une erreur de droit”
Orden Alladatin : “Séparer la constitution de 1990 et celle de 2019 est une erreur de droit”

Le président de la commission des lois de l’assemblée nationale, Orden Alladatin, était ce dimanche sur une émission spéciale de l’ORTB pour donner des clarifications sur les réformes politiques sous la rupture.

Cette sortie de l’homme politique vient dans un contexte où l’opposition met en cause les réformes institutionnelles et politiques notamment la révision de la constitution intervenue le 1er Novembre 2019. Pour éclairer la lanterne de l’opposition, l’invité de Plévert Noutéhou et André Dossa s’est évertué à justifier le bien-fondé des réformes politiques conduites par la huitième législature.

“Nous avons décidé au dialogue politique, d’aller vers les élections générales. L’élection générale suppose qu’il faut organiser dans la même année toutes les élections”, indique le président de la commission des lois pour justifier ce qui a conduit à la révision de la constitution et au prorogation du mandat en cours.

Lire aussi  Donald Trump: «Notre constitution a été violée et brisée lors des élections»

A en croire le député Orden Alladatin, pour réussir les élections générales, quelque soit le cas de figure qui pourrait se passer, il faut que cela commence en 2021 car on ne sait pas à l’avance le cas de figure qui va se poser à nous.

C’est pour ça, précise-t-il que dans les hypothèses, on a décidé de commencer à partir de 2021, ce qui impose la prorogation du mandat présidentiel en cours. “Talon n’est demandeur de rien” martèle-t-il.

La constitution de 1990 est toujours en vigueur

Se prononçant sur la question de retro-activité de la loi soulevée par des juristes notamment l’ancien président de la Cour constitutionnelle, Théodore Holo, le parlementaire reste d’accord que la loi n’est pas retroactive.

Lire aussi  Recours de Ganiou Soglo contre la CENA : la Cour tranche

Mais précise que la constitution de 1990 a une extension qui est celle de 2019. Pour Orden Alladatin, il n’y a pas de constitution de 1990 et la constituions de 2019, il n’y a qu’une seule constitution.

“Si vous lisez l’article 2 de la constitution révisée, on dit que cette loi ne crée pas une nouvelle constitution et donc la constitution de 1990 est toujours en vigueur” indique-t-il. “Le fait de séparer la constitution de 1990 et celle révisée en 2019 est une erreur de droit. Le constituant est souverain” conclut-il.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here