Home Politique Louis Vlavonou confirme l’exclusion de l’opposition pour la Présidentielle 2021

Louis Vlavonou confirme l’exclusion de l’opposition pour la Présidentielle 2021

Présidentielle 2021 au Bénin : Vlavonou veut un autre mandat pour Talon
Présidentielle 2021 au Bénin : Vlavonou veut un autre mandat pour Talon

Alors que la Présentielle 2021 s’avance à grand pas, le président de l’Assemblée Nationale Louis Vlavonou a confirmé l’exclusion de l’opposition. C’est au cours d’une émission dénommée «Sur les chantiers législatifs » à la télévision nationale qu’il a abordé le sujet du parrainage des candidats à la présidentielle prochaine.

Ce lundi 29 juin 2020, le président de l’assemblée nationale du BéninLouis Vlavonou, a été reçu dans les locaux de la télévision nationale sur l’émission «Sur les chantiers législatifs ». L’objectif de cette sortie est de faire le bilan d’un an de gestion de l’Assemblée Nationale du Bénin. A la fin de cette émission, Louis Vlavonou a fait cas de son désir de voir l’actuel président de la république être candidat à l’élection présidentielle prochaine. A l’en croire, ça serait décevant si Patrice Talon n’est pas candidat. En ce qui concerne la candidature, il convient de rappeler que conformément au nouveau code électoral en vigueur au Bénin, les candidats à la présidentielle ont l’obligation d’être parrainés par 16 députés et/ou maires.

Lire aussi  [Tribune] Que vient chercher le sexe dans les lieux de travail ?

Louis Vlavonou va jusqu’à confirmer ce qui trame le pouvoir en place. Pour ce qui est du parrainage, il a été très clair. A l’en croire, il ne peut pas y avoir du parrainage sans l’avis des formations politiques. Le président de l’Assemblée Nationale a fait référence aux élections municipales et communales du 17 mai 2020. Il a laissé entendre qu’après ces élections, tout le monde s’est rendu compte de la façon dont chaque élu a voulu prendre son indépendance. Sur ce, les députés étaient dans l’obligation d’orienter les choses avec «une loi explicative pour montrer le sens même, les idéaux et les objectifs poursuivis par la réforme du système partisan ». Alors, selon lui, «en principe un député ou un maire ne devrait pas de son propre choix aller parrainer un candidat sans l’avis de son parti ». Car, «c’est le parti qui doit être fort et non l’individu ».

Ces déclarations du président de l’Assemblée Nationale viennent pleinement confirmer la théorie selon laquelle le Chef de l’Etat et ses collaborateurs ont travailler et continuent de travailler afin d’empêcher de nouveau, l’opposition de participer aux élections. Actuellement, seuls les deux formations politiques de régime en place (l’Union Progressiste et le Bloc Républicain) ont la possibilité de parrainer des candidats pour la présidentielle prochaine. Pour ce qui est du parti Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE) qui affirme son appartenance à l’opposition et qui a participé aux élections municipales et communales du 17 mai, il n’a pas la possibilité de parrainer un candidat, pour le simple fait qu’il n’a pas pu obtenir 16 maires et n’a donc pas de député. Et visiblement, c’est très peu probable de voir l’une des deux formations politiques du pouvoir en place, parrainée un autre candidat que le président de la république, si ce dernier veut briguer un second mandat, encore moins un candidat de l’opposition ou de l’extérieur.   

Lire aussi  Bénin : un infirmier condamné à 6 mois de prison pour avoir divulgué des informations sur la gestion du coronavirus

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here