HomePolitique« Les Démocrates » : voici les 3 tendances au sein du parti

« Les Démocrates » : voici les 3 tendances au sein du parti

Bénin : un autre cadre du parti
Bénin : un autre cadre du parti "Les Démocrates" arrêté

Invité de l’émission « Gros Plan » de Bénin Wtb Tv, hier dimanche 21 février, l’ancien directeur général de la Sonacop, Irénée Agossa a révélé les courants de pensée qu’il y a au sein du parti. Mieux, il invite les responsables à un débat contradictoire.

Ancien membre du parti Les Démocrates, Irénée Agosssa suspendu en veut à ses anciens alliés. Reçu dans l’émission « Gros Plan » de Bénin Web Tv, l’ancien conseiller à la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), a mis les pieds dans le plat.

Sur la question de la participation ou non des Démocrates aux élections, Irénée Agossa a tranché.
« Ils ne sont pas du tout dans la volonté d’aller aux élections ; c’est eux par contre qui trompent le peuple », a déclaré l’ancien président du parti Le Nationaliste. Plus loin, Irénée Agossa ajoute qu’il y avait au départ, trois tendances qui s’étaient dégagées au cours des différentes réunions des membres de son ancien parti.
La première, la tendance de celle qui souhaite passer par des moyens détournés pour réaliser l’alternance en avril prochain, au sommet de l’Etat. La seconde est souhaitée par le président Boni Yayi qui prône l’alternance, mais à condition que le parrainage comme verrou soit sauté et qu’il y ait le retour des exilés sans oublier le respect des décisions de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP). Enfin, a-t-il dit, la troisième est celle de ceux qui souhaitent se présenter aux élections, quelle que soient les lois pour battre le président Patrice Talon dans les urnes. Une vision qu’il a, lui-même épousée.

Lire aussi  Présidentielle au Bénin : guéguerre autour du choix du porte-étendard du parti « Les Démocrates »

Sur tout un autre plan, il rappelle qu’il n’a aucune accointance avec le régime en place. « Je n’ai pas d’accointance avec Patrice Talon », a-t-il dit.

« Qui parmi eux peut me dire que je ne suis pas un opposant ? », a-t-il lancé à ses anciens alliés. Parce qu’il estime avoir connu des déboires sous ce régime qui lui a scellé le bureau en sa qualité de Dg de la Sonacop dès son arrivée. Mieux, il se dit prêt pour un débat contradictoire avec ceux qui l’accusent d’être un pion par lequel le pouvoir a agi pour infiltrer le parti Les Démocrates.

Lire aussi  Bénin: Reckya Madougou à la Criet

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here