HomePolitiqueEmprisonnement de Madougou: Ganiou Soglo réagit

Emprisonnement de Madougou: Ganiou Soglo réagit

Emprisonnement de Madougou: Ganiou Soglo réagit
Emprisonnement de Madougou: Ganiou Soglo réagit

Depuis ce vendredi 5 mars 2021, l’opposante Reckya Madougou a été placée sous mandat de dépôt à la prison civile de Missérété. Une situation préoccupante, selon Ganiou D. Soglo, qui a exprimé son soutien à “sa sœur”.

Arrêtée le 2 mars à l’issue d’un meeting à Porto-Novo, l’opposante Reckya Madougou a été déposée à la prison civile de Missérété, vendredi 5 mars 2021, à la suite de sa nouvelle comparution à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet). Selon le procureur spécial de la Criet, la candidate recalée du parti “Les Démocrates” à la présidentielle du 11 avril 2021, est impliquée dans une affaire de tentative d’assassinat de personnalités politiques afin de faire échec au processus électoral en cours.

Lire aussi  Madougou: son avocat Victorien Fade parle de ses enfants et fait une révélation

“À ma sœur d’une autre mère”

Suite à cette détention, Ganiou Soglo, le fils cadet de l’ancien président, Nicéphore Soglo, également candidat recalé à la présidentielle d’avril prochain, a exprimé son soutien à “sa sœur”, sur sa page Facebook, ce samedi 06 Mars 2021.

“À ma sœur d’une autre mère, chère Reckya, depuis la France où je suis en convalescence, je voudrais te dire que je suis de tout cœur avec toi. Garde la foi et que rien ne t’ébranle. Nous n’avons pas peur.”, a écrit le candidat et opposant, Ganiou Soglo, actuellement en France pour poursuivre les soins.

Lire aussi  Présidentielle au Bénin: les griefs de Clotaire Olihidé contre Reckya Madougou

Ganiou Soglo se rendait à sa ferme de Zinvié, à 35 kilomètres de Cotonou, lorsque son véhicule a essuyé des tirs d’individus non-identifiés qui ont pris la fuite, dans la nuit du 5 au 6 février. Plusieurs titres de la presse béninoise parlaient ce samedi 6 février d’une “embuscade”. Après l’incident, Reckya Madougou s’était déplacée à ses chevets et a déploré que “participer à une élection présidentielle aujourd’hui au Bénin relève du cauchemar”. Reckya Madougou avait dénoncé sur les réseaux sociaux de “honteuses manœuvres d’exclusion aux tentatives d’assassinat en passant par les menaces”.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here