HomePolitiqueDonklam Abalo à Alain Orounla : « Ajavon est blanc comme neige »

Donklam Abalo à Alain Orounla : « Ajavon est blanc comme neige »

Donklam Abalo à Alain Orounla :
Donklam Abalo à Alain Orounla : "Ajavon est blanc comme neige"

Totalement contre le postulat de Alain Orounla qui a déclaré que le casier judiciaire de Sébastien Ajavon est la raison du blocage du récépissé de l’USL, Donklam Abalo, porte-parole du parti bat en brèche et affirme que l’homme d’affaire en exil n’a aucune tâche sur son casier judiciaire.

Sébastien Ajavon et Donklam Abalo ( à.d.)

Réponse du berger à la bergère dans le débat « sous l’arbre à palabre » de Deutch Weller. Donklam Abalo, porte-parole du parti sans reconnaissance officielle Union sociale libérale (Usl) de l’homme d’affaires et opposant en exil, Sébastien Ajavon a catégoriquement rejeté les affirmations du ministre Alain Orounla au sujet de ce qui empêche la délivrance du récépissé de reconnaissance à son parti.

« Le ministre de la communication fait bien de rappeler que c’est à cause de Sébastien Ajavon qu’on ne veut pas donner le récépissé de l’Usl. Ça c’est très clair pour nous. Ce ne sont pas des conditions qui ne sont pas remplies par notre parti. Il se fait simplement qu’on en ait après une personne, on en ait après Sébastien Ajavon. On veut qu’il quitte la classe politique, on veut l’exclure de la classe politique nationale. Et pour ça, on refuse à l’Usl d’avoir son récépissé », a vigoureusement réagi l’ancien journaliste.

Lire aussi  Ajavon contre État béninois : la CADHP annonce une nouvelle décision

« La condamnation dont parle le ministre Alain Orounla a été annulée par une décision supra-nationale. On a une décision qui montre que M. Ajavon est blanc comme neige et qu’on ne peut pas lui imputer un casier judiciaire qui n’est pas vierge », a démenti Donklam Abalo.

Les propos de Alain Orounla

Interrogé sur le cas du parti Usl qui n’a pas encore obtenu son récépissé de reconnaissance d’existence, le porte-parole du gouvernement a mis en cause le casier judiciaire de Sébastien Ajavon qui figure dans les instances dirigeantes du parti en formation. « L’Usl refuse d’aller vers la conformité. Ce n’est pas le nombre requis de membres fondateurs que l’USL n’a pas été capable de trouver. L’Usl a parmi ses dirigeants, notre frère Sébastien Ajavon sur lequel, il y a une polémique. Il a un casier judiciaire qui a été entaché. L’on considère que c’est artificiel et sa présomption d’innocence postule que l’on ne puisse pas l’écarter comme dirigeant. C’est tout le problème qui se pose à l’Usl », a déclaré Alain Orounla.

Lire aussi  Bénin : après la lettre des opposants à Emmanuel Macron, le gouvernement réagit

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here