Home Politique Bénin : voici quelques citations célèbres de Mathieu Kérékou

Bénin : voici quelques citations célèbres de Mathieu Kérékou

Bénin : voici quelques citations célèbres de Mathieu Kérékou
Bénin : voici quelques citations célèbres de Mathieu Kérékou

14 octobre 2015- 14 octobre 2020, 5 ans déjà que Mathieu Kérékou est passé de vie à trépas. Découvrez quelques citations célèbres de l’ancien président.

Mathieu Kérékou avait la verve et l’éloquence propre aux militaires. Avec sa tonalité sonnante, il était coutumier de rhétorique et parfois d’humour. Ci-dessous quelques citations célèbres de l’homme.

-« Le Dahomey est trop petit pour avoir trois présidents (…) On est à peine trois millions. Trois présidents c’est trop. Nous sommes assez pauvres pour avoir trois chefs », propos tenus après avoir renversé le monstre à trois tête;

-« Un groupe de mercenaires à la solde de l’impérialisme aux abois a déclenché depuis ce matin à l’aube une agression contre le peuple béninois et sa Révolution démocratique et populaire (…) A l’heure où nous vous parlons, nos unités de combat sont à pied d’oeuvre (…) Nul doute que nous vaincrons (…) Mort aux mercenaires, mort aux traîtres. Prêts pour la Révolution, la lutte continue », c’est le discours tenu lors de l’agression mercenaire;

-« Aux hors-la-loi internationaux, ces bandits d’une civilisation et d’une société décadentes, ces fauves et ces vampires armés jusqu’aux dents par les traîtres, l’impérialisme international et ses valets locaux, nous et nos martyrs leur disons bien haut : vous êtes lâches, ingrats envers l’Afrique et ses fils »;

Lire aussi  Bénin: Yayi Boni répond à Patrice Talon et fait des révélations

-« Le peuple béninois n’a commis aucun crime si ce n’est le droit à l’indépendance, à la liberté, à la dignité, à la souveraineté et au progrès que l’impérialisme international et ses valets béninois africains s’acharnent à ne pas lui reconnaître »;

-« Nous ne sommes pas en guerre contre les forces vives de la nation et (…) en conséquence, nous leur demandons pardon. Pardon au nom de l’amour de notre patrie, au nom de l’amour de notre peuple et au nom de l’amour du prochain », lors de la conférence des forces vives;

-« Au nom de l’intérêt supérieur de la nation et du peuple béninois tout entier, nous disons que les décisions prises par la Conférence seront appliquées dans l’ordre et la discipline librement consentis. Ce n’est pas du défaitisme, ce n’est pas la capitulation, c’est une question de responsabilité nationale »

Lire aussi  Bénin : bonne nouvelle pour les travailleurs

-« Nous étions en haut, nous sommes descendus en bas. Nous remontons en haut » lors de son retour au pouvoir après la conférence;

-« La constitution dit vous êtes candidat pour cinq ans, merci, renouvelable une fois, merci beaucoup. Vous vous êtes lancé dans l’aventure, si Dieu vous a permis de franchir la première étape, cinq ans ; la deuxième étape, vous êtes au bout du rouleau et vous vous entêtez en disant je veux réviser la Constitution, alors vous ne respectez plus la volonté de Dieu »;

-« Ce qui est dit est dit et comme l’a dit le pharaon, que cela soit écrit ».

-« Il vaut mieux perdre le temps et trouver une solution juste à ses problèmes que de vouloir gagner le temps et perdre sa vie ou fait perdre la vie aux autres. Moi qui vous parle vous me considérez comme votre président, le président de la république du bénin le porte-parole du peuple béninois tout entier vous ne me servez pas c’est moi qui vous sers. »