HomePolitiqueBénin – Violences électorales: les centrales syndicales réagissent et font une proposition

Bénin – Violences électorales: les centrales syndicales réagissent et font une proposition

Bénin - Violences électorales: les centrales syndicales réagissent et font une proposition
Bénin - Violences électorales: les centrales syndicales réagissent et font une proposition

Les violentes manifestations qui ont cours au Bénin depuis le 6 Avril 2021 ne laissent pas indifférents, certains secrétaires généraux de centrales et confédérations syndicales. Réunis ce vendredi à la Bourse du travail pour analyser la situation, ils exigent le recours sans délai au dialogue.

La situation de crise sociopolitique qui s’est exacerbée depuis le 6 Avril dans le pays, préoccupe les organisations syndicales.

Réunis ce jour à la Bourse du Travail pour analyser la situation, les secrétaires généraux des centrales et confédérations syndicales de la CGTB, de l’UNSTB, de la CSTD, de la CSPIB et de la CSUB ont lancé un appel pour l’arrêt immédiat du déploiement des forces armées contre les populations et le recours au dialogue.

Lire aussi  Bénin: le commissaire de Xwlacodji condamné par la cour

Les responsables syndicaux ont fait le constat lors de leurs échanges, qu’en moins de deux ans, le Bénin a été le théâtre d’une crise politique majeure avec, à la clé, des affrontements entre civils et forces de l’ordre. Cette situation tendue serait liée aux réformes politiques initiées par le régime de la rupture.

Les secrétaires généraux des centrales syndicales ont déploré le déploiement des forces de l’ordre dans certaines communes et la tenue de propos attentatoires à l’unité et à la cohésion nationales.

Lire aussi  Bénin: elle gagne une parcelle après avoir aidé un français

Pour les responsables syndicaux, aucun enjeu politique ou électoraliste ne doit être à l’origine des escalades ou dérives qui mettent à mal la cohésion sociale.

Ces syndicalistes expriment alors leur déception par rapport à la classe politique, et lui rappelle que le peuple béninois est un et indivisible.

Pour finir, ils exigent « l’arrêt immédiat du déploiement des forces armées aux fins de mater les paisibles populations, et le recours sans délai au dialogue et à l’esprit de la conférence nationale de 1990″.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here