HomePolitiqueBénin – Violences électorales : le gouvernement ne fera pas de cadeau

Bénin – Violences électorales : le gouvernement ne fera pas de cadeau

Bénin - Violences électorales : le gouvernement ne fera pas de cadeau
Bénin - Violences électorales : le gouvernement ne fera pas de cadeau

En conférence de presse ce jeudi 15 avril, le ministre de la communication et de la poste et porte-parole du gouvernement béninois, Alain Orunla, a condamné avec fermeté, les violences électorales enregistrées dans la journée du dimanche 11 avril 2021.

« Ce qui a été ourdi et fomenté contre notre peuple et les crimes qui ont été commis, nous allons en débattre. Mais je voudrais vous réaffirmer à la suite du président de la République, qu’aucun crime ne restera impuni. Chaque commanditaire caché, visible et chaque exécutant, devra répondre de leur agression de notre démocratie et de notre peuple, devant la justice », a déclaré ce jeudi, le ministre béninois Alain Orounla, lors de sa conférence de presse tenue au sein du ministère des affaires étrangères.

Lire aussi  Bénin : Voici les nouveautés apportées au code du numérique

Dans sa déclaration, l’autorité ministérielle fait notamment allusion aux violences et actes de troubles enregistrés au cours de l’élection présidentielle. Selon Alain Orunla, il ne s’agissait pas des simples manifestants, mais des terroristes qui, dit-il, ont été commandités pour empêcher le bon déroulement du scrutin présidentiel et déstabiliser la République.

« Quand il y a des armes de guerre, des meurtriers et terroristes, ce sont les lois de la République qui s’occupent d’eux », a-t-il expliqué.

Lire aussi  Mesures sociales post-coronavirus : les pièces à fournir pour être bénéficiaire

Par ailleurs, le ministre de la communication s’est dit satisfait du taux de la participation à la présidentielle estimé à 50,17% par la CENA et a remercié le peuple béninois qui a montré son attachement à la paix et à la démocratie, en allant voter le dimanche 11 avril, en dépit des menaces et des moyens de sabotage qui ont été créés par « des agresseurs et des assaillants » pour semer la peur et la psychose au sein de la population.

Source : BWT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here