HomePolitiqueBénin – Présidentielle 2021 : Soglo réagit à la candidature de Patrice...

Bénin – Présidentielle 2021 : Soglo réagit à la candidature de Patrice Talon

Bénin - Présidentielle 2021 : Soglo réagit à la candidature de Patrice Talon
Bénin - Présidentielle 2021 : Soglo réagit à la candidature de Patrice Talon

Ancien Chef d’Etat du Bénin et soutien de taille de Patrice Talon en 2016 lors de la conquête du pouvoir, Nicéphore Soglo ne soutiendra pas l’homme de la rupture à la quête d’un deuxième mandat à la présidentielle 2021.

La candidature annoncée du Président Patrice Talon à la présidentielle 2021 au Bénin ne plait pas à l’ancien Président de la République, Nicéphore Dieudonné Soglo. Dans une interview au journal L’Afrique en Marche, il s’est prononcé contre la candidature pour un second mandat de celui qu’il avait pourtant soutenu en 2016. « Ah bon ! Talon est candidat ? Tout ça pour çà ! », s’étonne Hercule (son surnom). Pour lui, cette nouvelle traduit un « échec » du chantre de la Rupture qui avait promis ne faire qu’un mandat. « La quête d’un second mandat par Patrice Talon est la preuve qu’il a échoué. Il pourtant juré qu’il ne fera qu’un seul mandat pour faire le job.

S’il a eu toutes les institutions à sa solde, s’il a fait exiler des dizaines de compatriotes, s’il a fait arrêter des opposants, s’il a fait tailler sur mesure toutes les lois de la République, s’il y a eu des morts à Cadjèhoun, Tchaourou, Savè…, il doit partir pour voir la pérennité de sa philosophie politique. Mais il est conscient que tout ce qu’il a fait durant cinq ans n’est qu’un château de cartes. », attaque l’ancien Président et ancien maire de Cotonou devenu farouche opposant à Patrice Talon depuis que son successeur à la tête de la principale ville du Bénin et fils, Lehady Soglo, est poussé à l’exil suite à un dossier dit de faute lourde à la tête de la municipalité.

Lire aussi  Bénin : un chasseur trouve la mort dans un conflit de territoire à Tchaourou

« On ne peut plus lui faire confiance »

L’ex-mentor de Patrice Talon trouve que son filleul qui a pris le gouvernail 20 ans après lui, a perdu toute crédibilité à ses yeux. « Il a dit dans son serment le 6 avril 2016 qu’il fera de sa gouvernance, une exigence morale. Puis après, il fait le contraire, et il prend ses désirs pour des réalités. Voilà une fois encore, les faiblesses majeures de son leadership. Et pour cela, on ne peut plus lui faire confiance », renvoie l’ex-Chef d’Etat qui veut désormais barrer la voie vers un second mandat à celui que les Béninois surnomment Agbonnon, (le puissant). Alors, si Hercule se dresse contre Agbonnon, la bataille pour la présidentielle 2021 au Bénin s’annonce donc épic.

Lire aussi  Bénin : deux notaires en prison pour délit d'escroquerie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here