Home Politique Bénin – Présidentielle 2021: la confidence de Orden Alladatin sur Frédéric Joël...

Bénin – Présidentielle 2021: la confidence de Orden Alladatin sur Frédéric Joël Aïvo

Bénin - Présidentielle 2021: la confidence de Orden Alladatin sur Frédéric Joël Aïvo
Bénin - Présidentielle 2021: la confidence de Orden Alladatin sur Frédéric Joël Aïvo

Alors qu’il est annoncé pour la présidentielle prochaine au Bénin, le Professeur Frédéric Joël Aïvo est au centre des débats depuis un certain temps. Le député Orden Alladatin fait confiance en Joel Aïvo et donne son opinion sur sa probable candidature.

Orden Alladatin a parlé de sa première rencontre avec l’Universitaire. Une rencontre qui s’est tenue dans un avion et qui l’a visiblement marqué. « C’est pour la petite confidence. Quand Joël Aïvo a fini ses études, je crois à Lyon, il devrait rentrer. Nous étions dans un avion et un compatriote est venu me le présenter. Il a dit: c’est un jeune Béninois, il a fini ses études et il rentre au pays. Il faut prendre soin de lui », a-t-il laissé entendre.

Après son retour à Cotonou, le parlementaire a compris que celui qu’on lui avait confié est un « grand garçon »« Quand on est rentré, je l’ai vu prendre la parole à la télévision. Je dis, mais celui qu’on m’a confié, c’est un grand garçon. Voilà un monsieur qui a la tête sur les épaules, qui réfléchit bien et qui raisonne bien. Professeur d’Université, je pense que c’est un intellectuel qui fait la fierté du Bénin », s’en réjouit Orden Alladatin.

Lire aussi  Burundi : l’épouse de Pierre Nkurunziza fait des confidences émouvantes

Mais sur le terrain politique, Orden Alladatin et Frédéric Joël Aïvo ont des opinions divergentes, principalement sur le mode de gestion des affaires du pouvoir en place. Depuis plusieurs mois, le professeur Frédéric Joël Aïvo donne une voix suffisamment critique contre le pouvoir en place. Il importe de souligner que c’est cette position du professeur que le député ne partage pas. « Politiquement, il est dans des postures que de plus en plus  je ne partage pas personnellement », a-t-il fait savoir.

Lire aussi  USA: Rejetés par la communauté afro-américaine, Willow et Jaden Smith font une triste confidence

D’après le député, le professeur, en tant qu’un sachant, devrait faire de réserves de certains commentaires sur les lois déjà en application. « Je l’ai vu prendre des positions sur des lois de la République, alors que le rôle du sachant n’est pas, quand une loi est votée, de dire des choses pour qu’elle ne soit pas appliquée. On peut laisser son application suivre son cours et puis après faire des critiques pour qu’on l’évalue et pour qu’on la change », a-t-il laissé entendre.

Pour ce qui est de la candidature du constitutionnaliste à la présidentielle prochaine, le député n’en sait rien et ne veut surtout pas l’aborder. « Est-il candidat ou pas ? Je ne sais pas. Moi je ne m’occupe pas de ça, je m’occupe de la candidature de mon parti. S’il est candidat, en 2021, on ira en campagne et on va s’affronter », a-t-il conclu.