Home Politique Bénin : plusieurs personnes arrêtées pour une tentative de coup d’État sur...

Bénin : plusieurs personnes arrêtées pour une tentative de coup d’État sur la personne du président Patrice Talon

benintimes-benin-plusieurs-personnes-arretees-pour-une-tentative-de-coup-d-etat-sur-la-personne-du-president-patrice-talon-01
benintimes-benin-plusieurs-personnes-arretees-pour-une-tentative-de-coup-d-etat-sur-la-personne-du-president-patrice-talon-01

Alors qu’ils se préparaient à faire un coup d’État au régime de Patrice Talon, plusieurs personnes ont été arrêtées. Les prévenus dont des militaires, ont été présentés au procureur spécial près de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET).


Dans le mois de février, vingt personnes dont 10 militaires ont été arrêtés pour une affaire de coup d’État à l’endroit du chef de l’État Patrice Talon. En effet, selon une source militaire du média « Jeune Afrique », « les prévenus se préparaient à renverser le régime en s’en prenant au président Patrice Talon et aux têtes de pont de son pouvoir ».

D’après la même source, les prévenus envisageaient « d’attaquer le président béninois lors d’un déplacement à l’intérieur du pays ». La principale intention derrière cette tentative de coup d’État, était «d’organiser de nouvelles élections ».

En effet, les enquêtes menant à leurs arrestations avaient débuté depuis décembre 2019. Intrigué par de régulier Contact entre plusieurs agents militaires et Pascal Tawès, ancien attaché militaire à l’ambassade du Bénin à Washington, les officiers de la Direction des services de liaison et de la documentation (DSLD) , ont décidé de réagir.

Ainsi, les officiers ont transmis au lieutenant-colonel Pamphile Zomahoun, patron de la DSLD, un rapport sur la surveillance effectuer sur ces éléments. À la vue du rapport, ce dernier a décidé de mettre les suspects sur écoute.


C’est la surveillance effectuée pendant des semaines, par les agents de renseignements, qui ont permis de savoir qu’« un coup d’État était en préparation sous la coordination du colonel Tawès », résidant actuellement aux États-Unis.


« Il y a eu des négociations qui se sont tenues au Nigeria pour s’approvisionner en armes », dévoile la source. D’après les médias, les auditions des 20 personnes arrêtées ont déjà débuté devant le procureur spécial, près de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here