HomePolitiqueBénin: Nadine Okoumassou déposée en prison pour terrorisme

Bénin: Nadine Okoumassou déposée en prison pour terrorisme

Bénin: Nadine Okoumassou déposée en prison pour terrorisme
Bénin: Nadine Okoumassou déposée en prison pour terrorisme

Nadine Okoumassou, jeune activiste et opposante béninoise, la trentaine environ, a été déposée en prison pour terrorisme.

Arrêtée à Fridjrossè le mercredi 7 avril 2021, la jumelle Nadine Okoumassou a été écoutée par Mario Mètonou, procureur spécial de la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (CRIET).

Au même titre que l’ancien Directeur général de la Société de gestion des marchés autonomes (Sogema), Joseph Tamégnon, et l’ancien ministre, Alexandre Hountondji, Nadine a été placée sous mandat de dépôt pour des faits d’« actes de terrorisme ».

Très sûre de ses convictions et de son combat pour la restauration de la démocratie, Nadine Okoumassou ne rate aucune occasion pour fustiger la gestion du pouvoir en place.

L’arrestation de Nadine Okoumassou entre dans le cadre des manifestations pacifiques annoncées par l’opposition pour réclamer des élections exclusives et rappeler au président Patrice Talon, la fin de son mandat au 5 avril 2021 à minuit.

Lire aussi  Affaire 39 ha à Abomey-Calavi: l'ex-maire Georges Bada retourne en prison, le dossier renvoyé

« 5 ans, c’est 5 ans, pas une minute de plus », clame l’opposition qui réclame des assises nationales avant le scrutin présidentiel du 11 avril 2021.

Peut être une image de 1 personne, position debout et plein air

De l’arrestation à l’emprisonnement en passant par l’audition, l’information a été dévoilée par Nadia Okoumassou, sœur jumelle de Nadine. En effet, Nadia et Nadine Okoumassou sont deux sœurs jumelles ayant des convictions politiques opposées.

La première, Nadia, est de la mouvance présidentielle. Elle soutient les actions du pouvoir en place et milite pour la réélection de Patrice Talon.

La seconde, Nadine, est une activiste et ne le cache pas sur sa page Facebook Le Peuple d’Abord.

Très active sur les réseaux sociaux, elle appelle à la restauration de la démocratie béninoise, dénonce la condamnation des exilés politiques, et invite à l’organisation d’une assise nationale aux fins d’une élection présidentielle inclusive.

Lire aussi  Bénin : après l'audition de Madougou, direction Cotonou

« Loin de toutes vos interprétations saugrenues, je suis psychologiquement abattue et moralement atteinte. Je souffre dans mon âme depuis son arrestation le mercredi 7 avril. Nadine, c’est mon moi. Nadine, c’est moi, Nadia, et il n’y a pas de moi sans Nadine et vice-versa », a écrit Nadia sur sa page facebook Le Bénin est pour ceux qui l’aiment et qui le font vivre.

« Arrêtez vos critiques sans fondement. Vous n’avez aucune idée de notre complicité. Ma jumelle et moi, avons une relation fraternelle très particulière. Au-delà de la fraternité, Nadine reste ma meilleure amie. Aujourd’hui, elle porte une croix susceptible de l’élévation ».

Nadia Okoumassou

Dans son message, Nadia a exprimé sa confiance en la justice béninoise grâce à laquelle, dit-elle, « bientôt elle (Nadine, Ndlr) retrouvera sa liberté. Notre père céleste la fortifiera afin qu’elle puisse supporter cette épreuve ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here