HomePolitiqueDécouverte de cartouches à Bantè et Lomé: Mario Mètonou fait cas des...

Découverte de cartouches à Bantè et Lomé: Mario Mètonou fait cas des appels à manifester de l’opposition

Découverte de cartouches à Bantè et Lomé: Mario Mètonou fait cas des appels à manifester de l’opposition
Découverte de cartouches à Bantè et Lomé: Mario Mètonou fait cas des appels à manifester de l’opposition

Lors des différentes sorties des autorités béninoises après les arrestations de cartouches à Bantè tout comme à Lomé, l’appel à manifester des opposants avant l’élection présidentielle du dimanche 11 avril 2021, a été évoqué.

Certes les conclusions de l’enquête ouverte par le procureur spécial près la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), Mario Mètonou dans le cadre de l’arrestation de 70 000 cartouches dans la zone de Bantè sont attendues. Mais au cours de sa sortie, le samedi 1er mai, Mario Mètonou a fait cas des appels à manifester de l’opposition. C’est un secret de polichinelle. Ces appels au départ, étaient annoncé pacifiques. Mais par la suite, cela a donné lieu aux affrontements entre les forces de l’ordre et des présumés chasseurs. Dans une déclaration faite ce samedi 08 mai, le ministre de l’intérieur Sacca Lafia est lui aussi revenu sur le sujet. Evoquant les cartouches saisies au Bénin tout comme à Lomé, le ministre a dit : « … ces prises interviennent à la suite d’appels publics lancés par certains acteurs politiques en faveur d’un soutien conséquent à des personnes armées appelées, auteurs des violences graves enregistrées dans les Communes de Savè, Bantè et Tchaourou dans le cadre de l’élection présidentielle du 11 avril 2021. »

Or, on se rappelle qu’à visage découvert, les anciens ministres Komi Koutché et Valentin Djènontin ont appelé à manifester pacifiquement contre la prorogation du mandat du chef de l’Etat, Patrice Talon. Lesquelles manifestations se sont transformées en affrontements entre forces de sécurité et présumés chasseurs. Avec un bilan désastreux sur les plans matériels et humains. Plusieurs milliards de dégâts matériels enregistrés, 21 militaires et policiers blessés et 02 morts dans le rang des « assaillants », selon le ministre Sacca Lafia.

Lire aussi  Comment l’opposition a-t-elle contribué à la victoire de Ouattara ?

Source : LVG

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here